La Corée du Nord aurait engrangé 670 millions de dollars en crypto-monnaies via des cyberattaques

La Corée du Nord aurait engrangé 670 millions de dollars en crypto-monnaies via des cyberattaques

Actualités
14 mars 2019 par Victor

Au cours d’une récente réunion du Conseil de sécurité des Nations Unies, des experts ont déclaré que la Corée du Nord pourrait disposer de 670 millions de dollars en crypto-monnaies, des fonds qui n’appartiennent pas au gouvernement.

Échapper aux sanctions économiques

La Corée du Nord aurait amassé environ 670 millions de dollars en crypto-monnaies et en monnaies fiduciaires par le biais de piratages informatiques.

Kim Jong Un, le dirigeant suprême de la Corée du Nord serait assis sur un demi-milliard de dollars en toute discrétion depuis quelque temps.

Il semble que le pays ait voulu contourner les sanctions internationales avec les opérations illégales. Son exportation de charbon, une source de revenus centrale au sein de la nation, a été restreinte, causant ainsi des difficultés économiques.

Une citation de l’ONU se lit comme suit :

« Les monnaies virtuelles offrent à la République populaire démocratique de Corée davantage de moyens d’échapper aux sanctions, étant donné qu’elles sont plus difficiles à retrouver, qu’elles peuvent être blanchies de nombreuses fois et qu’elles sont indépendantes des réglementations gouvernementales. »

(c) Nikkei

Des antécédents criminels

La Corée du Nord aurait obtenu les fonds grâce aux cyberattaques sur des institutions financières entre 2015 et 2018.

Le gouvernement a pu créer un « pool de fonds illicite » explique le rapport.

« Un corps spécialisé de l’armée nord-coréenne a mené les attaques, qui font désormais partie intégrante de la politique du pays », a rapporté Nikkei.

D’ailleurs, ce n’est pas la première fois que la nation se trouve mêlée à une affaire de piratage.

Un groupe de malfaiteurs nommé Lazarus aurait même été parrainé par le président Kim Jong Un lui-même.

à lire aussi :  Malte approuve deux nouvelles lois sur les crypto-monnaies

Marine Chain, une startup basée à Hong Kong a également utilisé la technologie Blockchain pour contourner les sanctions imposées au gouvernement nord-coréen. Elle aurait secrètement fourni des crypto-monnaies à la nation avant d’interrompre son service en septembre 2018.

Que pensez-vous de ce rapport nord-coréen ? Donnez-nous votre avis dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 4,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X