La Chine édite la première facture alimentée par la Blockchain

La Chine édite la première facture alimentée par la Blockchain

Actualités
13 août 2018 par Antoine

En Chine, la première facture basée sur la Blockchain a été éditée à Shenzhen, une ville du sud-est du pays. Émise par l’intermédiaire du géant de l’application mobile de messagerie textuelle, WeChat, il s’agit d’une initiative pionnière d’après EAE, une plateforme locale.

Un écosystème pilote de Blockchain en Chine

Shenzhen serait la toute première ville chinoise à éditer une facture via la technologie Blockchain. Soutenue par Tencent et dirigée par l’administration fiscale de la ville, Wechat a pu établir une série de services incluant le paiement, l’émission de factures et le remboursement par le biais de la technologie Blockchain.

Ces opérations sont actuellement appliquées dans de nombreux secteurs comme la restauration et le parking.

Les factures sont générées automatiquement une fois les transactions achevées. Les sociétés souhaitant soumettre des demandes de factures et déclarer leurs taxes sur la plateforme Blockchain sont prises en charges par Tencent selon le bureau des impôts.

Une première facture officielle sur la Blockchain, faite en Chine

Cai Yige, le directeur de la division Blockchain de Tencent, reconnaît le potentiel du grand registre distribué. Il estime qu’il permet le partage et le stockage sécurisé des enregistrements de transactions entre tous les parties impliquées dans le processus de facturation.

Par ailleurs, la technologie garantit que chaque facture soit retrouvée, que toutes les données ne puissent être falsifiées et que les informations ne se perdent. Aussi, le processus dans son ensemble peut être surveillé en temps réel.

En parallèle, un laboratoire d’innovation qui vise à étudier les solutions permettant d’optimiser les services fiscaux et prévenir des risques inhérents au cloud computing, à l’intelligence artificielle, à la Blockchain et au Big Data a été lancé en mai dernier par Tencent.

à lire aussi :  Plus de 75 banques rejoignent le service de Blockchain de JP Morgan

Explorer le potentiel du grand registre distribué

Ce n’est pas la première fois qu’une société chinoise utilise la Blockchain dans un système de facturation électronique. Un système baptisé « Tax Chain » a été lancé en juin dernier par le district de Huangpu de la zone de développement de Guangzhou, en partenariat avec Guangzhou Gas Group.

La Chine a mené des enquêtes et aurait investi dans d’autres applications de la Blockchain. Le gouvernement utilise la technologie dans la protection de la propriété intellectuelle, la supervision des ex-détenus et le système d’identification des soins de santé public.

Que pensez-vous de l’utilisation de la Blockchain pour les factures numériques ? Faites-nous savoir dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X