La Blockchain face au défi de l’adoption globale dans le secteur financier

La Blockchain face au défi de l’adoption globale dans le secteur financier

Actualités
22 juillet 2018 par Océane

Les services bancaires dans le système financier actuel sont caractérisés par des coûts de transaction élevés. Par ailleurs, la Blockchain arrive à point suggérant qu’une technologie peut réduire considérablement les coûts de transaction et accroître l’efficacité des transactions transfrontalières.

Cependant, des doutes sur le potentiel de la Blockchain circulent en ce moment. Sa capacité à résoudre les problèmes liés aux frais transactionnels justifiant une application à grande échelle est remise en question. De grandes institutions financières telles que la Banque centrale de Russie, la Banque du Canada et la Banque centrale des Pays-Bas ont manifesté la préoccupation susmentionnée.

Cette inquiétude est survenue quelque temps après que le PDG de Western Union ait affirmé que l’utilisation du Ripple (XRP) n’avait aucun avantage notable en termes de coûts de transaction même après six mois de test d’utilisation.

Le défi de la blockchain dans le secteur financier

Une rivalité imminente

Bien que le XRP soit critiqué par de nombreux membres de la communauté des crypto-monnaies et des amateurs de l’industrie, les commentaires qui y circulent sont tout autant appréciables.

Alex Karasulu, le directeur et fondateur de la technologie OptDyn, pense que le service de transfert transfrontalier de Western Union est menacé par la Blockchain. Il s’agit d’une technologie concurrente.

« À première vue, les commentaires négatifs font resurgir l’avocat du diable en chacun de nous. Néanmoins, en examinant plus en profondeur les sources, nous constatons des effets opposés. Le commentaire sur le Ripple provient du chef de la direction d’un service de transfert de fonds établi. Western Union rivalise directement avec le Ripple et la Blockchain dans son ensemble qui s’efforce de supprimer les intermédiaires comme eux. Les activités de Western Union sont gravement menacées par la technologie Blockchain et leurs commentaires négatifs ne sont absolument pas étonnants. Cela renforce l’offre du Ripple plus qu’elle ne la nuit « , a déclaré Karasulu.

Par ailleurs, les banques devraient adopter la technologie Blockchain. Elle a des avantages notables qui l’emportent largement sur les inconvénients. Juan Imaz, le fondateur de Profede a soutenu cet argument en affirmant :

« Les banques vont toujours critiquer la Blockchain et les crypto-monnaies parce qu’il s’agit de la monnaie du peuple. Elle ne peut être contrôlée par les institutions financières. Les banques réagissent avec suspicion à ces projets et sont nerveuses parce que les monnaies numériques peuvent prendre le contrôle du système bancaire. Les banques devraient, au contraire, adopter la technologie derrière ces projets de changement, la Blockchain, parce que ses avantages l’emportent sur ses inconvénients. »

Pendant ce temps, des startups telles que URAllowance, SportsFix et AnthemGold, estiment que le grand registre distribué pourrait offrir de nombreux avantages et dont « une preuve de travail, de processus, de garantie et de livraison » d’après Reginald Ringgold, le fondateur de BlockVest DEX.

à lire aussi :  Deux grandes banques israéliennes bloquent arbitrairement les transactions en crypto-monnaies

En écho aux commentaires de Ringgold, Imaz a déclaré :

« Avec la Blockchain, les crypto-monnaies remplacent les intermédiaires en tant que gardiens de confiance, et cela grâce à tous les participants à la Blockchain exécutant des algorithmes complexes pour certifier l’intégrité de l’ensemble du réseau. Dans le meilleur des cas, la Blockchain et les autres plateformes numériques devraient faire pour la chaîne de valeur mondiale ce que les conteneurs d’expédition ont fait pour le transport physique des marchandises. « 

Une longue route menant à la maturité

Afin de promouvoir l’inclusion financière dans le secteur financier, les ministres des Finances des grandes économies ont souligné le potentiel grandissant et incontournable de la technologie Blockchain après la réunion du G20 de cette année.

Les annonces des grandes banques de renommée mondiale telles que les banques centrales de la Russie, du Canada et des Pays-Bas, devraient favoriser l’adoption croissante de la Blockchain dans le secteur bancaire.

Les défis de stabilité des prix, de vitesse et d’évolutivité prix pourraient être relevés par l’adoption massive et l’application à grande échelle du grand registre distribué, a affirmé Jerry Floros, PDG et fondateur de MoneyDrome Edge Ltd.

« Les crypto-monnaies et la Blockchain sont encore loin de la maturité et de l’adoption massive. Alors que les monnaies virtuelles sont confrontées à des problèmes tels que la stabilité des prix et la réglementation, la Blockchain doit surmonter les défis de vitesse et d’évolutivité. Pendant que ces nouvelles technologies se développent à une vitesse accélérée, ce n’est qu’une question de temps avant qu’elles ne s’améliorent au point d’être adoptées en masse et appliquées à grande échelle. »

Pour sa part, Thomas Labenbacher, le PDG et cofondateur de Bank52, pense que la Blockchain continuera sur sa lancée. Elle va croître et résoudre les problèmes qui entravent son évolutivité.

« Toutes les technologies sont incrémentales et la Blockchain n’est pas différente. Je suis sûr qu’au fil du temps, il y aura des améliorations et des changements, notamment en ce qui concerne les problèmes de mise à l’échelle et de vitesse. La Blockchain est importante pour B52, mais seulement dans certains aspects de la transaction – l’offre entière ne repose pas uniquement sur la technologie du grand registre distribué, » a annoncé Labenbacher.

Le PDG de Bank52 fait partie des 30 plus grands influenceurs Fintech. Il est également cofondé par les entités du Fidor Bank Group, a signé un partenariat avec le fonds Life.SREDA Venture Capital Blockchain et a adossé le titre de directeur des ventes de la banque Western Union. Cet homme d’affaires croit fermement à la révolution et la transformation apportées par la numérisation dans les banques traditionnelles. Il estime que les services bancaires numériques et les services liés aux crypto-monnaies sont l’avenir de l’industrie financière.

à lire aussi :  KFC Canada accepte Bitcoin en édition limitée

Par David Drake

Pensez-vous que la technologie Blockchain peut relever le défi de l’adoption massive dans le secteur des finances ? Réagissez dans les commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X