Kik Messenger ferme ses portes pour se concentrer sur sa crypto-monnaies KIN

Kik Messenger ferme ses portes pour se concentrer sur sa crypto-monnaies KIN

Actualités
26 septembre 2019 par Xavier

Le PDG de Kik Interactive, Ted Livingston, a décidé de cesser les activités de sa filiale, Kik Messenger, afin de mieux préserver l’écosystème de sa crypto-monnaie KIN.

Un litige sur l’ICO qui refait surface

La société Kik Interactive fait face actuellement à une décision cruciale pour assurer sa survie. Elle s’est finalement résignée à réduire le nombre de son personnel à 19 seulement, ce qui permettrait de pallier ses problèmes de liquidité jusqu’à 85%. Une centaine d’employés a été touchée par cette mesure d’austérité.

Ted Livingston a déclaré :

« Au lieu de vendre une partie de nos tokens KIN dans les liquidités limitées qui existent aujourd’hui, nous avons pris la décision de concentrer nos ressources actuelles sur quelque chose qui compte le plus ».

En effet, l’ICO pour le lancement de Kin a permis de lever près de 100 millions de dollars de la part du public. Cependant, la SEC a décelé une anomalie dans le déroulement de la levée de fonds, en mentionnant que la société aurait voulu rétablir la situation financière de Kik Messenger, ce qui l’aurait poussé à créer les tokens Kin. L’autorité de régulation aurait alors confirmé que les titres émis sont de la nature des jetons de valeur mobilière (Security Token).

Kik pense à l’avenir du Kin

Pour sa défense, Kik Interactive accuse la SEC de vouloir ternir son image avec des preuves non tangibles, en ce qui concerne l’émission des titres tokénisés jugée illégale. Pour preuve, Kin n’est listé sur aucune crypto-bourse, ce qui fait qu’il ne représente aucunement une valeur mobilière.

à lire aussi :  Kik dissimule le potentiel réel de sa Blockchain et le taux d’adoption de sa crypto-monnaie

Le PDG de Kik Interactive conteste les dires de la SEC selon ces termes :

« La SEC s’efforce de caractériser presque toutes les crypto-monnaies comme des valeurs mobilières et nous avons décidé d’aller de l’avant et de nous battre. »

Prenant son courage à deux mains, Kik Interactive a prévu d’augmenter la capacité de sa Blockchain pour supporter un milliard d’utilisateurs tout en accélérant la vitesse des transactions. Par ailleurs, la société projette de créer un portefeuille mobile afin de démocratiser l’utilisation du Kin.

Que pensez-vous des influences indirectes de la SEC dans la fermeture de Kik Messenger ? Partagez votre avis dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 2,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X