Kevin O’Leary lance sa première ICO soutenue par des actifs hôteliers

Kevin O’Leary lance sa première ICO soutenue par des actifs hôteliers

Actualités
22 mars 2018 par Victor

Kevin O’Leary a déclaré, au cours d’une intervention sur CNBC, son intention de vendre un actif hôtelier via l’émission de 400 millions de dollars en tokens au lieu d’une introduction en bourse classique. Il s’agirait d’un accord permettant à « une chaîne d’hôtels très prestigieuse »de vendre une de ses propriétés par le biais d’une Initial Coin Offering (ICO).

Un pionnier dans le domaine des Initial Coin Offering

L’investisseur est connu pour avoir vendu SoftKey International à 4 milliards de dollars et pour être apparu sur Shark Tank. Il a annoncé au média :

Il y a un gros contrat en vue à New York, dans les trois prochaines semaines. Il s’agirait, entre autres, de l’émission de 400 millions de dollars en tokens, pour un avoir dont vous avez déjà entendu parler.

Bien que le nom de l’hôtel en question n’ait pas été mentionné en raison d’un accord de non-divulgation, O’Leary a largement exprimé son optimisme en affirmant :

Plutôt qu’une action, qu’une part de marché, c’est un token avec un smart contract cautionné par la SEC. Vous serez détenteurs d’une fraction de cet hôtel. Si tout se passe bien, ça sera une première.

Les Initial Coin Offering typiques vendent effectivement des actifs numériques mais n’ont que rarement un rôle de propriété comme les actions.

Révolutionner le marché des crypto-monnaies

Kevin O’Leary vendra un actif hôtelier lors d’une ICO

Également un passionné des crypto-monnaies, O’Leary tente d’introduire un changement sur le marché en créant quelque chose de nouveau. Il a assuré que l’hôtel en question respectera les réglementations gouvernementales en matière de valeurs mobilières.

La Securities and Exchange Commission a récemment déclaré que les plateformes offrant « le commerce d’actifs numériques sur des valeurs mobilières » doivent s’inscrire auprès de l’organisme de réglementation.

à lire aussi :  AirAsia lance sa propre ICO

Si son projet d’Initial Coin Offering est couronné de succès, ce serait probablement un contrat intelligent régulé sur les titres de l’Etat, ce qui éliminerait les intermédiaires dans la vente d’actifs.

Les ICO soutenues par des actifs réels permettraient aux entreprises de contourner la plupart des intermédiaires de Wall Street tels que les banquiers d’investissement et les capital-risqueurs. Il serait alors aisé de vendre directement aux parties prenantes potentielles.

L’initiative d’O’Leary convaincra-elle les investisseurs à adopter une nouvelle façon de vendre les actifs ? Pensez-vous que son Initial Coin Offering sera approuvée par la SEC ? Réagissez dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X