Japon : l’équipe de la FSA s’agrandit pour faire face à la croissance du crypto-marché

Japon : l’équipe de la FSA s’agrandit pour faire face à la croissance du crypto-marché

Actualités
19 septembre 2018 par Victor

La Financial Services Agency (FSA) du Japon s’est montrée hostile les crypto-monnaies auparavant. Cependant, elle s’est ravisée en renforçant ses opérations de surveillance dans le secteur des monnaies numériques. Kiyotaka Sasaki, le vice-commissaire chargé de la coordination de la politique du régulateur a révélé que l’agence cherchait à ajouter 12 membres supplémentaires à son équipe afin de gérer le crypto-marché en plein essor.

Anticiper l’utilisation croissante des crypto-monnaies en 2019

La FSA envisage d’élargir son équipe d’ici 2019, selon l’annonce de Sasaki lors de la cinquième réunion du groupe d’étude sur les monnaies numériques. Actuellement, elle ne compte qu’une trentaine d’individus chargés de la supervision des activités liées aux crypto-monnaies.

L’autorité japonaise a pris conscience de l’expansion rapide des crypto-bourses du pays, nécessitant davantage de mains d’œuvres en 2019. Il s’agit alors de « renforcer les requêtes émises par les crypto-plateformes. »

Après avoir examiné 16 demandes de licence émanant des plateformes d’échange de monnaies virtuelles, 12 demandes ont été finalement retirées.

160 entreprises sont toutefois prêtes à demander une licence d’échange de crypto-monnaies. La FSA doit alors vérifier leur conformité aux lois établies et aux instructions explicites qu’elle a mises en place pour assurer la protection des investisseurs et futurs utilisateurs.

L’industrie japonaise des crypto-monnaies requiert davantage de personnel

Y compris la FSA, d’autres organisations du secteur des monnaies numériques nécessiteraient plus de mains d’oeuvre.

« De nombreux échanges gèrent de grandes quantités d’actifs avec une petite équipe (environ 30 millions de dollars par employé en moyenne). »

Cela démontre la popularité grandissante des crypto-monnaies au Japon. Les actifs contrôlés par les crypto-bourses locales s’élèvent à 6,2 milliards de dollars au moment de la rédaction de cet article. Ce chiffre représente une augmentation de 553 % par rapport à l’année dernière.

Cependant, la grande majorité des plateformes d’échange (75 %) compteraient moins de 20 employés.

à lire aussi :  Bitfinex lance Ethfinex, une nouvelle plateforme basée sur Ethereum

Que pensez-vous de l’intérêt grandissant des japonais pour les crypto-monnaies ? Qu’en est-il de la FSA recrutant du personnel ? Dites-nous dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X