Le Japon autorégule les crypto-monnaies

Le Japon autorégule les crypto-monnaies

Actualités
28 octobre 2018 par Antoine

L’Agence des services financiers du Japon (FSA) a officiellement entériné le statut d’autorégulation de la crypto-industrie et des crypto-monnaies, permettant à l’Association japonaise de change virtuel (JVCEA), une organisation composée de 16 bourses nationales, de contrôler et de sanctionner les crypto-bourses en cas de violation.

Pour plus de sécurité

L’année dernière, le Japon est devenu le premier pays à réglementer les crypto-bourses en encourageant l’innovation technologique et en garantissant la protection des consommateurs de sorte à ce qu’elles (crypto-bourses) puissent s’enregistrer convenablement auprès de la FSA.

Suite au piratage de Coincheck et Zaif, la FSA a revu son approche concernant les crypto-monnaies tout en resserrant ses normes réglementaires.

Les organismes de réglementation ont permis à la JVCEA de contrôler au mieux les services d’échange de monnaies virtuelles et de les sanctionner si besoin.

Des mesures protectrices ont été édictées afin de protéger les actifs numériques des crypto-utilisateurs et prévenir le blanchiment d’argent au moyen de directives opérationnelles.

Faire face à l’exigence du marché

Des responsables de la FSA ont ouvertement déclaré que le secteur des actifs numériques a besoin d’une approche réglementaire plus lourde, sans toutefois étouffer sa croissance.

Un de ses responsables a noté que l’écosystème des crypto-monnaies évoluait de façon très rapide, auquel cas il convient d’établir des règles en temps utile.

Yuri Suzuki, associé principal du cabinet d’avocats Atsumi & Sakai, a toutefois fait remarquer que les règles de la JVCEA étaient draconiennes comparées à la réglementation actuelle.

« Avec ce nouveau statut de l’industrie, la confiance du public dans la monnaie virtuelle pourrait être regagnée, » ajoute-t-il.

En plus d’octroyer à l’industrie des droits d’autoréglementation, la FSA a aussi publié des lignes directrices à l’intention des nouveaux demandeurs qui veulent établir un système de change virtuel dans le pays. En ce moment, 160 bureaux de change de devises numériques affirment s’être intéressés au sujet.

à lire aussi :  Circle lance son stablecoin (USDC) adossé au dollar

Que pensez-vous de l’autorégulation de l’industrie des crypto-monnaies ? Faites-nous part de votre avis dans les commentaires !

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X