Japon : 6 sociétés de courtage lancent une association de STO

Japon : 6 sociétés de courtage lancent une association de STO

Actualités
6 octobre 2019 par Victor

Six grandes entreprises de courtage japonaises, dont SBI Securities, Nomura Securities, Daiwa Securities, Kabu.com Securities, Monex et Rakuten Securities créent un consortium dénommé « Japan Security Token Association » qui place au premier plan les Security Token Offering (STO).

Place à l’autorégulation

L’association japonaise de STO siégeant à Tokyo soutient les actifs tokénisés, qui selon elle, respectent les normes en vigueur et protègent les investisseurs.

Ce nouvel organisme d’autorégulation veille à ce que les investisseurs qui recourent aux STO respectent la loi. Un communiqué de Monex Inc. a révélé :

« … La STO Association japonaise travaille principalement au développement de l’autoréglementation des Security Token Offering (« STO »), une méthode de financement numérique, dans le but de développer sainement le modèle de collecte de fonds des STO ».

La Japan Security Token Association aspire à obtenir une autorisation conforme aux principes du Financial Instruments and Exchange Act pour mener à bien le rôle d’autorégulateur des investissements financiers numérisés.

Les membres de l’organisme vont pouvoir définir les mesures de fonctionnement, les modes d’utilisation et les meilleures méthodes de collecte de fonds pour les STO.

Néanmoins, d’autres initiatives ont été déployées pour la même cause au Japon. Les crypto-bourses locales ont mis en place la Japan Virtual Cryptocurrency Exchange Association (JVCEA) en 2018 pour autoréglementer le trading des crypto-monnaies afin de stabiliser au mieux le marché.

Le développement des STO signe-t-il la fin des ICO ?

Les Initial Coin Offering (ICO) ont monopolisé le marché des collectes de fonds sur une longue période. Cependant, plusieurs régulateurs ont critiqué cette méthode à cause des échecs répétés pendant la bulle de 2017. Certains y ont même dénoncé système de Ponzi élaboré, ternissant l’image des ICO.

à lire aussi :  Le Japon examine une proposition visant à légaliser les ICO

Nombreux ont été les projets d’ICO qui sont tombés à l’eau à cause d’un mauvais cadrage et de l’incompréhension du concept de token, en l’assimilant à un simple titre.

Les STO, quant à elles, sont considérés comme des valeurs mobilières et sont assujetties au même processus et procédure d’examen que les autres titres.

Que pensez-vous de la Japan Security Token Association ? Réagissez dans les commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X