Japon : 12 individus arrêtés pour fraude liée au Bitcoin… mais à cause de faux billets

Japon : 12 individus arrêtés pour fraude liée au Bitcoin… mais à cause de faux billets

Actualités
20 avril 2018 par Océane

Selon TBS, un total de 12 individus ont été arrêtés par la police des préfectures japonaises de Tokyo et de Hyogo, le 16 avril. Cela fait suite à une enquête minutieuse dans le cadre d’une affaire de fraude présumée, impliquant 190 millions de yens (1,7 million de dollars) en Bitcoin. Les médias ont vanté l’opération comme étant une fraude de monnaies numériques, toutefois, il s’agit plus exactement d’une escroquerie de billets de banque contrefaits en monnaies nationales.

La monnaie fiduciaire dans une affaire de fraude

Faux billets bitcoinTokyo Reporter a initialement rapporté qu’une bourse de crypto-monnaies était impliquée dans l’affaire de 190 millions de yens soit 1,7 million de dollars en Bitcoin et de 200 millions de yens soit 1,9 million de dollars de faux billets. Les traders de BTC ont pu avoir une commission de 93 000 dollars environ.

Kenta Higashi, 24 ans, est soupçonné de diriger le groupe qui compte plusieurs jeunes dans la vingtaine. Il aurait offert de la monnaie fiduciaire en échange de Bitcoin. Le suspect et un agent exécutif de la bourse se seraient rencontrés dans un salon de l’hôtel Shibuya pour conclure un transfert de crypto-monnaies.

Selon le quotidien local Sankei, l’arrestation des sept premiers suspects s’est faite le 10 avril. Bien que les 12 individus aient nié les charges, le taux de condamnation du Japon dans les affaires pénales parvenant au tribunal est tristement élevé, 99%, ce qui ne laisse quasiment aucun espoir pour les accusés.

Entre autres, cette affaire met également en évidence un problème important dans un pays comme celui-ci. Étant donné la facilité apparente avec laquelle les criminels ont pu contrefaire et reproduire la monnaie fiduciaire nationale, certaines mesures devraient être prises. Il semblerait que le marché de la détection des monnaies contrefaites serait à 3,11 milliards de dollars d’ici 2020.

à lire aussi :  Le Ripple (XRP) pourrait être la devise officielle des Jeux Olympiques de 2020 ?

Il y a eu un précédent en novembre 2017 durant lequel quatre jeunes hommes ont tenté de dérober du Bitcoin à un agent de la compagnie sous la menace d’un couteau à Akasaka. Les autorités compétentes ont pu arrêter les malfaiteurs et la victime s’en est sortie avec ses Bitcoins.

Pourquoi choisir les transactions en crypto-monnaies ?

Les transactions en Bitcoin et en altcoins pour les montants conséquents, se font le plus souvent over-the-counter (OTC), c’est-à-dire hors bourse. Les avantages notables, notamment le coût minime, l’exonération des commissions habituelles des échanges et des fluctuations des prix du BTC jouent en faveur de cette pratique.

Les transactions de gré à gré protègent la vie privée des participants et des autorités. Mais bien évidemment, la victime serait tenue d’avouer avoir accepté cette option pour éviter de payer les frais. Cependant, la commission s’élève à 93 000 $, ce qui serait prise en compte lors de la prise de décision.

Le gouvernement japonais s’applique à éradiquer les vols et les blanchiments d’argent liés au Bitcoin pendant que l’agence fiscale du pays se motive dans l’acquisition d’une partie de la valeur monétaire des crypto-monnaies investie par la communauté japonaise de monnaies numériques.

Que pensez-vous du groupe de criminels impliqués dans les billets de banque japonaise contrefaits ? Faites-nous savoir dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X