Hydro-Québec refuse les nouvelles demandes de minage de crypto-monnaies

Hydro-Québec refuse les nouvelles demandes de minage de crypto-monnaies

Actualités
29 mars 2018 par Clémentine

Le gouvernement québécois est méfiant par rapport aux activités minières de crypto-monnaies. Philippe Couillard, le premier ministre du Québec, a suspendu l’approbation de l’exploitation minière en collaboration avec Hydro-Québec, l’un des plus producteurs d’hydroélectricité de la province.

Hydro-Québec interrompt l’approbation des nouvelles activités minières

Sachant que l’exploitation minière des crypto-monnaies peut consommer jusqu’à près de 5 000% de l’électricité d’un foyer standard, tout en fournissant un minimum d’emplois dans la région, le gouvernement canadien se méfie des nouvelles technologies, d’autant plus que les activités de minage sont ingérables par le gouvernement québécois. L’équipe Couillard a affirmé :

 

Les options sont examinées par l’entreprise de manière à élaborer les lignes directives qui détermineraient quels projets de Blockchain seraient acceptables en termes de conditions d’application et de tarif.

Intervention gouvernementale

Philippe Couillard, premier ministre du Québec

Hydro-Québec s’est fixé l’objectif de 30 milliards de dollars de revenus d’ici 2030, en ciblant les entreprises de crypto-monnaies en vue de doubler les chiffres actuels. Pourtant, il a changé de point de vue en suspendant temporairement un éventuel partenariat avec des sociétés de minage de crypto-monnaies.

Citant des sources anonymes, les médias locaux ont affirmé qu’ « Hydro-Québec a confisqué la gestion du marché des crypto-monnaies » et a reçu « l’ordre d’attendre tranquillement de nouvelles instructions gouvernementales. »

Hydro-Québec ainsi que d’autres entreprises de la région, craignent de ne pas pouvoir répondre à la demande énergétique des citoyens. La consommation d’énergie augmente dangereusement avec les exploitations minières.

Pierre Moreau, un membre du cabinet québécois, a fait référence à la répression des nouvelles opérations minières à grande échelle, déclarant que « l’objectif du gouvernement est de s’assurer que tous les Québécois soient satisfaits de leur consommation pendant les pics hivernaux, tout en espérant qu’Hydro-Québec ne dise : Écoutez, nous ne pouvons pas vous fournir en électricité, car nous minons actuellement des crypto-monnaies. »

à lire aussi :  Une organisation panafricaine réglemente le crypto-trading

Pensez-vous qu’Hydro-Québec acceptera à nouveau les demandes de nouvelles entreprises minières de crypto-monnaies ? Partagez votre opinion dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Clémentine

Passionnée de l'univers geek, Clémentine repère les actualités les plus intéressantes et participe à leur rédaction.

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X