Hongrie : la phase de réglementation de la crypto-monnaie est en cours d’études

Hongrie : la phase de réglementation de la crypto-monnaie est en cours d’études

Actualités
17 août 2018 par Clémentine

N’étant pas une monnaie fiduciaire légale, ni une monnaie officielle, le gouvernement hongrois ne cautionne pas les crypto-monnaies comme valeur d’échange. Cependant, d’autres questions par rapport à l’affluence des utilisateurs, mais surtout la sécurité font réfléchir les institutions fiscales et le ministère de la finance. Les dernières nouvelles portent notamment sur l’imposition fiscale des investissements en crypto-monnaies.

Le gouvernement travaille sur la question réglementaire

Légale ou pas, la crypto-monnaie est déjà installée en Hongrie et pas mal d’adeptes l’utilisent pour effectuer des achats et des transactions diverses. Face à cet engouement palpable, l’État s’est tourné vers une étude sérieuse des divers fonctionnements et effets de cette nouvelle pratique financière sans trop s’avancer vers la probabilité d’une officialisation. La presse locale Portfolio relaie ces propos suivant une déclaration, citant un gouvernement qui « étudie actuellement la réglementation des crypto-monnaies et la banque centrale », comme quoi une intervention étatique sera attendue dans peu de temps. La question de la finance publique a également été évoquée puisque le ministère des finances figurent dans ce plan afin « d’introduire une réglementation plus détaillée », ce qui est une bonne voie pour les utilisateurs de monnaies numériques en Hongrie dans un sens.

La question fiscale

Les taxes hongroises sont réputées lourdes, et pour les éviter, la population active s’accorde à introduire des investissements extérieurs dans le but de maîtriser leurs entrées et dépenses. Cependant, les banques comme les institutions de crédits ne sont pas aptes à leur offrir des solutions avantageuses, raison pour laquelle la crypto-monnaie semble ouvrir une brèche moins imposante (pas de taxe, pas de coûts de transactions etc). Dans un cadre général, le fisc hongrois se révèle impitoyable sur les secteurs vitaux comme le revenu ou autres transactions financières, forçant les imposables à pratiquer une sorte d’évasion fiscale risquée à travers des investissements sophistiqués, où il n’y a pas de traçage ni de déclaration à faire.

à lire aussi :  L'Australie développe le tout premier coffre-fort dédié aux crypto-monnaies

Le gouvernement hongrois a d’ailleurs délimité quelques pistes d’utilisation de la crypto-monnaie comme terrain d’imposition. Mais étant une science juridique, la détermination relève d’une certaine nuance qui n’est pas facile à cerner comme la différence entre les échanges en crypto-monnaies et leur utilisation en tant que gage par exemple (la première est imposable tandis que la seconde ne l’est pas).

Le PDG d’INLOCK a clarifié cette situation en mentionnant la qualité imposable de la « vente ou la transaction en crypto-monnaies », en général. Encore que ce transfert ne concerne pas un règlement de compte issu d’un prêt ou d’une garantie.

Que pensez-vous de la décision du gouvernement hongrois à réglementer les crypto-monnaies ? Réagissez dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.