D’après un haut fonctionnaire indien, la crypto-monnaie ne devrait pas du tout être autorisée

D’après un haut fonctionnaire indien, la crypto-monnaie ne devrait pas du tout être autorisée

Actualités
14 mars 2018 par Xavier

Le gouvernement indien a démontré son intérêt pour la Blockchain. L’Inde a l’intention de développer des initiatives exploitant sa technologie à l’échelle nationale. Toutefois, plusieurs hauts fonctionnaires sous-estiment les crypto-monnaies. Shaktikanta Das, l’ancien secrétaire des Affaires économiques de l’Inde, et actuellement membre de la 15ème Commission des Finances, a affirmé que « les crypto-monnaies devraient être interdites, car il est impossible de les réglementer de manière efficace. » Cette déclaration a été révélée dans une interview accordée à Quartz India, le 12 mars.

Interdire les crypto-monnaies en Inde

Shaktikanta Das a déclaré à Quartz India :

Shaktikanta Das, ancien secrétaire des Affaires économiques de l’Inde

En admettant qu’il soit impossible de réglementer la crypto-monnaie de manière efficace. Puisque les gens vont faire des transactions depuis chez eux, vous ne pourrez pas entrer dans chaque maison pour vérifier quelles transactions sont en cours. Donc, je pense que c’est un défi sérieux, et cela ne devrait pas être autorisé.

En tant que membre de la Securities and Exchange Board of India (SEBI) et la Reserve Bank of India (RBI), Das est bien placé pour s’exprimer sur les crypto-monnaies. Il affirme que « les crypto-monnaies ne sont pas soutenues par des actifs ». De plus, « les devises numériques sont illégales en Inde, » et RIB reste le seul organisme autorisé à émettre une devise.

Des avis contradictoires

Le Ministère des Finances de l’Inde a mis en place deux comités afin d’appréhender les crypto-monnaies et ensuite les réglementer. Le premier comité a conclu qu’il était peu probable que les actifs numériques soient déclarés illégaux dans le pays bien que leurs réglementations aient été difficiles à déterminer.

Subhash Garg dirige le deuxième comité. Il a informé que les crypto-monnaies sont illégales dans le système de paiement. Un régulateur sera toutefois nommé pour superviser les échanges de crypto-monnaies basés en Inde.

Pendant ce temps, Anirudh Rastogi, l’associé directeur du cabinet d’avocats TRA a révélé que l’application d’une interdiction rendrait le suivi des transactions en crypto-monnaies encore plus difficile pour le gouvernement. L’Inde ne peut pas simplement interdire les crypto-monnaies lorsque « deux ou trois des plus grandes activés économiques lui confèrent une légitimité, » parce que cela ferait du pays « une valeur aberrante, » ce qui aurait « un impact négatif sur les finances du système, » a-t-il expliqué. Rastogi a ajouté :

Vous allez simplement mener ces transactions à partir de plusieurs échanges conformes, qui conservent des enregistrements, et les conduisent à la clandestinité, ce qui rend très difficile le suivi des transactions. Il serait difficile d’appliquer une interdiction, et c’est l’une des raisons pour lesquelles diverses juridictions se sont tenues à l’écart … mais ont finalement réglementé les crypto-monnaies.

Le gouvernement a pris plusieurs décisions il y a quelques mois. BTCXIndia et ETHEXIndia en ont fait les frais. Les deux plateformes d’échanges de crypto-monnaies ont mis fin à leur service suite à une pression gouvernementale.

à lire aussi :  Boerse Stuttgart développe une plateforme dédiée aux ICO

Il est évident que l’approche définitive de l’Inde devrait être déterminée. Quelles mesures prendrait-il d’après vous ? Faites-nous savoir dans la section des commentaires.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.