Le G20 observe, le G20 surveille ! Serait-ce le début d’une nouvelle ère pour l’industrie des crypto-monnaies ?

Le G20 observe, le G20 surveille ! Serait-ce le début d’une nouvelle ère pour l’industrie des crypto-monnaies ?

Actualités
25 juillet 2018 par Victor

Le sommet du G20 se tient en Argentine cette année. Le groupe composé de diverses autorités gouvernementales et Banques Centrales compte plus de 20 pays, dont l’Union européenne considérée comme un membre à part entière. Le sommet annuel traite des discussions économiques. Par ailleurs, l’économie, les finances, la réglementation et la politique gouvernementale sont évoquées cette année encore. L’accent étant mis sur les apports financiers des technologies émergentes.

Une observation attentive du marché émergent

Le rapport de la réunion qui s’est déroulée à Buenos Aires a été publié le 22 juillet. Les crypto-monnaies sont mentionnées de manière positive par les ministres des finances membres du G20 et leurs homologues bancaires.

« Les innovations technologiques, dont celles qui sous-tendent les crypto-actifs, peuvent apporter des avantages significatifs au système financier et à l’économie en général. Cependant, les monnaies virtuelles soulèvent des problèmes en matière de protection des consommateurs et des investisseurs, d’intégrité du marché, d’évasion fiscale, de blanchiment d’argent et de financement du terrorisme. »

« Les crypto-monnaies n’ont pas les attributs clés des monnaies fiduciaires souveraines. Nous restons vigilants bien qu’elles ne présentent pas pour le moment un risque de stabilité financière mondiale », peut-on lire dans le document.

A l’issu de la réunion annuelle, le G20 reconnaît les avantages inhérents aux monnaies numériques. Néanmoins, les investisseurs sont confrontés à quelques préoccupations, d’où l’importance d’explorer le secteur plus en profondeur.

Qui plus est, le G20 serait surement l’un des groupes, si ce n’est le seul groupe, ayant les capacités de déployer un programme d’adoption massive des monnaies virtuelles.

à lire aussi :  Le Venezuela suspend deux bourses de crypto-monnaies

Une surveillance AML standardisée pour les crypto-monnaies

Le groupe d’action financière sur le Blanchiment d’argent (GAFI) se concentre sur les exigences relatives à la lutte contre le blanchiment d’argent (AML) et la vérification de l’identité client (KYC) au cours du transfert d’argent. Le G20 préconise une surveillance accrue des régulateurs afin de concrétiser une adoption sécurisée des crypto-monnaies. D’après le rapport :

« Nous nous félicitons des mises à jour fournies par le FSB et les SSB, et nous attendons avec intérêt leur travail supplémentaire afin de surveiller les risques potentiels des crypto-monnaies et d’évaluer les réponses multilatérales en cas de besoin. Nous réitérons nos engagements relatifs à la mise en œuvre des normes du GAFI de mars dernier, et nous demandons à ce que GAFI clarifie la manière dont ses normes s’appliquent aux crypto-monnaies dès octobre 2018. »

Alors que le sommet se poursuit, il pourrait favoriser de grandes implications pour l’avenir des monnaies numériques.

Que pensez-vous de la position du G20 par rapport aux crypto-monnaies ? Partagez votre avis dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X