Fujitsu et Accenture collaborent pour développer un projet d’interopérabilité des DLT

Fujitsu et Accenture collaborent pour développer un projet d’interopérabilité des DLT

Actualités
2 juin 2020 par Victor

En vue d’optimiser la vulgarisation de la technologie Blockchain, Fujitsu et Accenture se sont ralliés pour développer un nouveau projet destiné à résoudre les problèmes d’interopérabilité des DLT (Grand livre distribué). Dans cette perspective, les deux entreprises ont rejoint la grande famille Hyperledger.

Perfectionner l’interopérabilité

Malgré la suspension générale des activités économiques dans le monde en raison de la lutte contre le Covid-19, Accenture et Fujitsu préparent déjà la reprise du secteur technologique en étudiant l’un des plus grands défis de la Blockchain, à savoir « l’interopérabilité. »

Récemment, les deux géants de la technologie se sont penchés sur le développement d’un projet baptisé « Hyperledger Cactus« , dont la principale issue devrait aboutir sur un outil de développement de logiciel open source.

Comme l’annonce Michael Klein d’Accenture :

« Cactus peut être utilisé sur n’importe quel réseau DLT autorisé où vous avez des identités ou des validateurs connus dans un cadre d’interopérabilité »

Une technologie en pleine évolution

A travers le projet Cactus, Fujitsu et Accenture propose une solution exploitable par les entreprises en vue de stimuler l’adoption de la Blockchain. Au niveau des transactions des données, l’implication du projet permettra aux sociétés d’interagir en toute confiance grâce à la ramification par DLT.

Cependant, le problème de l’interopérabilité ne se résume pas à cette seule variable. Comme l’explique Klein, Cactus est « une solution technologique qui nécessite toujours un élément humain pour garantir le succès. L’idée est qu’il utilise une approche d’interopérabilité fédérée, ce qui signifie que vous pouvez avoir plusieurs parties sur un réseau DLT. »

A cet effet, il estime qu’il s’agit d’un progrès fort louable,  mais que Cactus ne possède pas encore les capacités pour résoudre pleinement le problème d’interopérabilité.

à lire aussi :  Le conglomérat sud-coréen Kakao lance son crypto-wallet natif

Que pensez-vous de ce projet d’interopérabilité des blockchains proposés par Accenture et Fujitsu ? Donnez votre avis dans la section commentaires.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X