L’Eurasian Blockchain Association attaque Google et d’autres entreprises en justice


Dans une association baptisée « Eurasian Blockchain, » la Russie, la Chine et la Corée du Sud se sont unies pour s’opposer fermement aux interdictions des annonces publicitaires liées aux crypto-monnaies, imposées par Google.

L’Eurasian Blockchain Association : une union en force de la Russie, la Corée et la Chine

De grands groupes comme Google, Facebook, Yandex et Twitter ont banni les campagnes publicitaires de crypto-monnaies, le mois dernier. Ce mouvement a créé un vent de panique au sein des marchés et de la communauté de crypto-monnaies.

« Blockchain Association d’Eurasie (BLASEA) est une organisation éducative et commerciale (trade) à but non lucratif dédiée à l’avancement de la technologie blockchain. Nous visons à guider et promouvoir l’adoption globale de la technologie blockchain afin que les particuliers et les entreprises puissent réaliser le plein potentiel de ses avantages. » lit-on sur le site.

Vladimir Orehov, un homme d’affaires russe, a déposé une plainte contre Google prétendant que les restrictions publicitaires violent ses droits. Orehov a déclenché une action en justice car, à cause de cette réalité, il perd des opportunités commerciales entraînant probablement des pertes d’argents colossales.

L’offensive de d’Orehov semble légitime si l’on se concentre sur le fait qu’il ne cherche qu’à récupérer son argent perdu et spolié. Par ailleurs, des associations se mobilisent actuellement pour contrer les interdictions rattachées aux annonces de crypto-monnaies. Google et d’autres grandes entreprises sont mis au banc des accusées.

La Russian Association of Cryptocurrency and Blockchain (RACIB), la Korean Ventura Business Association et la LCBT (association chinoise des investisseurs dans les crypto-monnaies) ont uni leurs forces pour créer le groupe appelé Eurasian Blockchain Association afin de protéger les intérêts des investisseurs dans le marché des monnaies virtuelles.

L’organisation commencera par déposer une plainte conjointe contre Google, Facebook, Yandex et Twitter.

Yuri Paripachkin, à la tête de l’association russe s’est exprimé lors de la conférence « Blockchain RF-2018 » à Moscou en affirmant :

Google, Twitter, Facebook et Yandex ont interdit la publicité des crypto-monnaies dans leurs réseaux. Cela a provoqué une indignation particulière au sein de la communauté des crypto-monnaies. Nous croyons que c’est l’utilisation de la position de monopole des quatre entreprises qui a conclu un cartel pour manipuler le marché. L’interdiction de ces quatre organisations a conduit à une baisse significative du marché ces derniers mois.

Un procès contre Google et ses actionnaires prévu en mai

L’Eurasian Blockchain Association rassemble un fonds de crypto-monnaies en ce moment même. La contribution est ouverte au grand public qui deviendra « initiateur du procès » contre Google et d’autres sociétés. Non seulement les entreprises sont visées mais leurs employés détenant des crypto-monnaies seront également poursuivis en justice. Paripachkin a confirmé cette affirmation en précisant :

Nous pensons que les actionnaires ou les dirigeants de ces sociétés possèdent des crypto-monnaies qu’ils utilisent à leurs fins personnelles, en exploitant les capacités de leurs sociétés, ils sont donc parfaitement passibles de poursuite.

L’association Blockchain a décidé de porter la plainte devant un tribunal américain au mois de mai. Cette date a été décidée en raison de l’application des interdictions de Google sur toutes ses plateformes prévue pour juin.

à lire aussi :  [ICO] Ubcoin Market et Samsung : une belle amitié

Aucune autre annonce n’a été faite par l’Eurasian Blockchain Association. Si la poursuite aboutit à une réponse positive pour l’association, la communauté des crypto-monnaies en sortira gagnante.

Pensez-vous que le procès intenté par l’Eurasian Blockchain Association peut s’avérer aussi efficace que ce qu’il semble l’être? Y a-t-il une chance que l’interdiction des publicités liées aux crypto-monnaies puisse être inversée? Réagissez dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...
Continuez la discussion :
Aimez la page Facebook, et adhérez au groupe Facebook. Suivez notre compte Twitter.
[Campagne de correction et d'amélioration] Lorsque vous trouvez une erreur d'orthographe, de grammaire, faute de frappe, ou une information à corriger/préciser merci de : 1. sélectionner le texte. 2. appuyer sur "CTRL + Entrée".
Une fenêtre de dialogue vous invite alors à proposer une correction.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X