États-Unis : un crypto-utilisateur arrêté pour avoir tenté de financer un groupe terroriste

États-Unis : un crypto-utilisateur arrêté pour avoir tenté de financer un groupe terroriste

Actualités
20 mars 2020 par Océane

L’utilisation des crypto-monnaies à des fins illégales demeure le principal fléau à combattre pour les autorités de régulation aux Etats-Unis. Le cas de cette citoyenne, accusée pour avoir perpétré des financements au terrorisme avec des crypto-monnaies, montre la gravité de la situation.

Une peine conséquente pour les crypto-criminels

Zoobia Shahnaz, une citoyenne américaine, risquerait d’écoper de plus d’une dizaine d’années d’emprisonnement pour avoir été de mèche avec un groupe islamique, en les subventionnant avec des bitcoins. Ce choix de traiter avec les crypto-monnaies a été motivé par leur caractère confidentiel.

Apparemment, l’accusée a essayé de tromper de nombreuses institutions financières, dont l’American Express, le Chase et le Discover, afin d’exécuter correctement sa mission. Son argument principal était de récolter des dons destinés à soutenir les réfugiés syriens, mais la Cour fédérale américaine ne l’entend pas de cette oreille. La poursuite judiciaire a été alors menée jusqu’au bout.

Afin de contenir les préjudices causés par les criminels dans le secteur crypto, nombreux pays ont imposé aux plateformes de crypto-trading de se conformer aux règles AML et KYC.

Bien que ces restrictions soient mal vues par certains membres de la crypto-communauté, en arguant qu’elles entravent à la liberté inhérente aux monnaies numériques, la mise en application montre que les criminels peinent à réussir leur coup.

Une réussite qui s’observe dans de nombreux pays

Les efforts des Américains en matière de lutte contre la criminalité liée aux crypto-monnaies sont à saluer, mais ceux des autres pays n’en sont pas moindres non plus.

Récemment, la police métropolitaine de Tokyo a arrêté deux hommes pour leurs implications dans le piratage de la plateforme de crypto-échange CoinCheck, qui avait fait perdre environ 580 millions de dollars à ce dernier.

à lire aussi :  Etats-Unis : vers une réglementation plus transparente des crypto-actifs

Selon la déclaration de la police, cette arrestation a été possible grâce à des méthodes pointilleuses pour retracer les transactions sur la Blockchain, ainsi qu’à l’amélioration des stratégies avec la norme KYC (Know Your Consumer).

Que pensez-vous des efforts des pays visant à endiguer les criminels dans la crypto-sphère ? Partagez votre avis dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X