Une étape de plus vers l’autorégulation en Croatie et Slovénie

Une étape de plus vers l’autorégulation en Croatie et Slovénie

Actualités
18 février 2018 par CanardCoinCoin

 

Les communautés de deux pays, qui partagent une frontière, une histoire et des perspectives, ont exprimé des points de vue similaires sur l’avenir du secteur de la crypto-monnaie. Une nouvelle association en Croatie espère jeter les bases d’une autorégulation de l’industrie. En Slovénie voisine, des entrepreneurs et des représentants du gouvernement ont promis de travailler ensemble pour « éduquer le public » sur les avantages de la technologie Blockchain.

Des sociétés croates spécialisées dans les crypto-monnaies conseillent les régulateurs

Les entreprises et les passionnés en Croatie ont uni leurs efforts pour aider les autorités à prendre des décisions éclairées sur le secteur de la crypto-monnaie. Une nouvelle organisation portera des suggestions et des questions importantes à l’attention des décideurs politiques de Zagreb, a rapporté Bitfalls cette semaine. La « Blockchain and Cryptocurrency Association » conseillera les régulateurs sur tout ce qui concerne l’achat et la vente des crypto-monnaies, les paiements en crypto-monnaie et les paiements de salaire en bitcoin.

UBIK [Udruga za Blockchain i Kriptovalute] a l’intention de créer « une communauté ciblée et forte de personnes impliquées dans la technologie Blockchain et le domaine de la crypto-monnaie en Croatie« , mais aussi dans la région. Fournir des informations, une éducation et des connaissances pertinentes sur la crypto économie est une de ses priorités. L’association croate de crypto-monnaie a l’intention d’aider les autorités et ses membres avec un soutien juridique, financier et technologique dans le développement du cadre réglementaire et la réalisation des projets stratégiques de la Blockchain.

L’intérêt pour le Bitcoin, les autres crypto-monnaie et la technologie sous-jacente a augmenté de manière significative en Croatie au cours de l’année écoulée, qui a vu la montée en flèche des prix sur les places de marché dédiés. La communauté locale s’est développée avec de nouvelles entreprises travaillant avec des technologies Blockchain et de plus en plus d’entreprises acceptant les paiements en crypto-monnaie.

à lire aussi :  Londres : la London Bullion Market Association (LBMA) utilise la Blockchain pour suivre le mouvement de l’or

Les autorités croates n’ont pas encore adopté de politique réglementaire globale. Lors d’une discussion sur les monnaies numériques en 2013, la Banque nationale croate a déclaré que le Bitcoin n’était pas illégal dans le pays. Plus récemment, en 2017, HNB a noté que les crypto-monnaies n’étaient ni des moyens légaux de paiement, ni de la monnaie électronique en vertu de la législation actuelle en Croatie. Le pays a fait appel des décisions communes de l’UE en ce qui concerne les crypto-monnaies.

Le gouvernement et les entreprises éduqueront les slovènes sur la question Blockchain

D’autres signaux positifs sont venus ce mois-ci de la Slovénie, voisine de la Croatie, autre république de l’ancienne Yougoslavie et membre actuel de l’UE. Les représentants du gouvernement et les entreprises Blockchain ont promis de travailler ensemble pour « éduquer le public sur les avantages et les opportunités que la technologie innovante apporte« . Ils se sont réunis pour établir un dialogue ouvert entre les autorités et les entrepreneurs, nécessaire pour clarifier et relever les défis. Le Premier ministre slovène Miro Cerar a également participé à la réunion organisée par Viberate, une startup qui développe un marché décentralisé de la musique pour des diffusions en direct.

« Nous avons demandé une réglementation qui aiderait les projets Blockchain avec des limitations financières existantes et nous permettrait de simplifier les processus de recrutement. Le gouvernement a accepté de nous accorder des conditions plus favorables en temps voulu », a déclaré Insurepal, l’une des entreprises participantes, dans un billet de blog.

Il a exprimé l’espoir que des discussions publiques similaires aideront la Slovénie à devenir l’un des pays les plus avancés dans le domaine Blockchain.

à lire aussi :  Bruno Le Maire : un penchant pour les crypto-monnaies et la Blockchain ?

Les entreprises, qui ont participé à la réunion, ont également annoncé la création de l’Alliance Blockchain CEE. Elle concentrera ses efforts sur l’amélioration de la visibilité et de la notoriété du secteur grâce à une communication unifiée.

Le gouvernement actuel de Ljubljana a une attitude positive envers l’industrie des crypto-monnaies. S’exprimant lors de la conférence Digital Slovenia 2020 l’année dernière, le Premier ministre Cerar a reconnu les progrès réalisés par les entreprises locales et a déclaré que son pays pourrait devenir un leader dans le développement de la Blockchain dans l’Union européenne. La Slovénie fait également partie des pays qui ne taxent pas les particuliers sur les gains en capital provenant du Bitcoin et d’autres crypto-monnaies.

💬Pensez-vous que les développements positifs en Europe du Sud-Est en matière de réglementation de la crypto-monnaie influenceront les décisions au sein de l’UE ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Source

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X