Des employés d’un centre météorologique ont miné des crypto-monnaies

Des employés d’un centre météorologique ont miné des crypto-monnaies

Actualités
13 mars 2018 par Victor

Une demande de perquisition a été exécutée le 28 février dernier, révélant que deux employés du bureau Australien de la Météorologie (BoM) ont miné des crypto-monnaies dont le Bitcoin, et ce, avec des ordinateurs depuis leur lieu de travail. La police fédérale australienne (AFP) a fait irruption dans le quartier général du bureau basé à Collin Street, au Melbourne a rapporté ABC.

Un porte-parole de l’AFP a déclaré :

Dans le cadre d’une enquête, l’AFP confirme qu’elle a exécuté un mandat de perquisition dans un local commercial à Docklands, Melbourne, le 28 février 2018.

Deux employés du BoM ont été interrogés sur le minage de crypto-monnaie considéré comme étant illégal

Chercheur au Centre d’innovation du RMIT Blockchain Innovation Hub

Chris Berg, a supposé que les employés ont exploité la capacité de calcul des ordinateurs de l’entreprise afin d’éviter les coûts substantiels  d’électricité associés à l’extraction des crypto-monnaies. Qui plus est, les opérations minières de crypto-monnaie dans un pays tel que l’Australie s’avèrent très coûteuses en raison du prix élevé de l’énergie.

Berg s’est adressé à ABC en affirmant :

Ils ont surement essayé d’utiliser une partie de l’équipement du Bureau de la Météorologie, car effectivement le Bureau de la Météorologie fonctionne avec des ordinateurs super puissants et super rapides. D’un autre côté, ils ont apparemment cherché à faire payer l’électricité par le BoM. L’exploitation minière est une tâche très exigeante en électricité et ils ne voulaient probablement pas payer eux-mêmes.

Le BoM utilise de puissants ordinateurs qui auraient très bien pu servir dans le minage de crypto-monnaie. L’extraction du Bitcoin nécessite la rapidité et un supercalculateur. Bien qu’aucune accusation n’ait encore été colportée, l’un des deux employés a été mis en congé forcé suite à l’incident.

Aucune disposition légale ne stipule que les ordinateurs ne peuvent être utilisés à des fins minières. Toutefois, l’utilisation illégale des ressources gouvernementales constitue une faute grave aux yeux de la loi.

La situation s’aggrave

Il y a en ce moment une pénurie mondiale de cartes graphiques, un composant essentiel à l’extraction des crypto-monnaies. Depuis la moitié de la dernière décennie, l’extraction des crypto-monnaies est devenue une pratique courante. Les exploitations minières douteuses sont de plus en plus nombreuses, alimentant les gros titres des médias sociaux.

à lire aussi :  La volatilité du Bitcoin n’est pas aussi surprenante que ce à quoi l’on pourrait s’attendre

Suite au raid de l’AFP, le BoM a apporté des améliorations à son système de sécurité. L’intervention policière arrive en même temps que d’autres tentatives illégales d’extraction de crypto-monnaies. En Russie, par exemple, des ingénieurs ont été arrêtés après avoir utilisé les ressources de calcul d’une installation nucléaire pour exploiter des crypto-monnaies. Cet événement s’est déroulé le mois dernier.

Que pensez-vous des deux employés de BoM qui ont miné de la crypto-monnaie avec les ordinateurs de leur lieu de travail ? Réagissez dans la section des commentaires.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.