Emmanuel Macron introduit l’utilisation de la Blockchain, lors de son discours d’inauguration du salon de l’agriculture

Emmanuel Macron introduit l’utilisation de la Blockchain, lors de son discours d’inauguration du salon de l’agriculture

Actualités
1 mars 2019 par Xavier

Écartelé entre la gestion des émotions avec les gilets jaunes et la concurrence effrénée pour les élections européennes qui arrivent dans quelques semaines, le discours d’inauguration du Salon de l’Agriculture (23 février), était spécifiquement tourné vers l’Europe et sa souveraineté via la gestion d’approvisionnement concurrentielle par les nouvelles technologies, et notamment la Blockchain.

Protéger l’agriculture européenne avec la technologie Blockchain

Devant 500 têtes venues assister au 56ème Salon de l’Agriculture, Emmanuel Macron n’a pas caché ses intérêts pour introduire l’Europe dans l’échiquier des agriculteurs français. Son discours a été expressément tourné vers une vision continentale accompagnée d’une incitation à l’exploitation technologique.

Pour ouvrir le bal, il déclare :

« Si je tenais à m’exprimer, quelques semaines avant les élections européennes, c’est pour exhorter à l’unité. »

Unité qui serait traduite par une politique agricole qui prône les intérêts européens, où la souveraineté alimentaire est menacée par l’importation.

« L’Europe agricole est aujourd’hui menacée par l’extérieur, par un ordre international qui considère la nourriture comme une marchandise et qui a perdu son âme », poursuit-il.

D’autre part, cette stratégie appelle à l’unité des Européens et leur capacité à innover avec les technologies modernes de l’agriculture. En profondeur, le président a mentionné la technologie Blockchain comme arme principale affectée à la gestion de la chaîne d’approvisionnement. Il énonce :

« Faisons-le pour l’Europe, l’avant-garde de la technologie agricole, en développant des outils permettant de suivre chaque produit, de la production de la matière première à l’emballage et à la transformation. »

Le devoir de la France pour l’agriculture européenne

Durant son discours inaugural, le président s’est lancé dans un étalage de paramètres liés entre la France et l’Europe et n’a pas manqué de citer les devoirs du terroir français pour son continent.

à lire aussi :  Les fraudeurs n'utilisent (presque) plus Bitcoin, d'après un rapport

L’exportation du savoir-faire figure dans les priorités et il ne s’est pas fait prier pour étaler les avantages des nouvelles technologies numériques qu’il recommande toujours par ailleurs.

Emmanuel Macron cite l’enjeu primordial sur la négociation de la nouvelle PAC, où il affirme :

« Sans la PAC, les consommateurs européens ne bénéficieraient pas d’une nourriture accessible et de qualité. Notre défi, ce n’est pas liquider l’héritage, mais de réinventer la PAC aujourd’hui. C’est une question de souveraineté alimentaire et environnementale. »

Que pensez-vous de ce discours d’Emmanuel Macron sur la politique agricole ? Donnez-nous votre avis dans la section commentaires.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X