Élections en Californie : les dons en crypto-monnaies sont désormais interdits

Élections en Californie : les dons en crypto-monnaies sont désormais interdits

Actualités
24 septembre 2018 par Océane

La commission des pratiques politiques équitables ou FPPC a sorti une nouvelle réglementation concernant le financement des élections. Désormais, les dons en crypto-monnaies seront interdits pour garantir la transparence, puisqu’il est très difficile de tracer les auteurs de ceux-ci. Après un vote de 3-1, le nouveau règlement prendra effet pour toutes les contributions à venir dans la politique de l’État.

Une réglementation qui vise la transparence

Les crypto-monnaies ont joué un rôle important depuis longtemps dans les élections américaines. Depuis 2014, la crypto-donation s’est accrue dans le pays et à tous les niveaux, de sorte que des groupes et associations puissantes puissent influencer le pouvoir des candidats via un financement anonyme.

Cette question de confidentialité lèse pourtant la commission dans son rôle de régulateur. La FPPC dans sa prise de décision dénonce les risques directs de ces pratiques. Le commissaire Frank Cardenas déclare :

« La crypto-monnaie est complètement introuvable en ce qui concerne l’identité de l’individu », avant de poursuivre sur les effets néfastes que ces apports entraîneraient sur la motivation des électeurs, qui n’accordent plus leur confiance aux élections.

Dans la même logique, le commissaire Brian Hatch appuie cette thèse en affirmant :

« Comment pourrons-nous savoir s’il s’agit d’une personne, d’un oligarque ou d’un gouvernement ? »

La traçabilité doit être effectuée pour tout intervenant alors que les crypto-monnaies sont loin de faciliter cette tâche. Selon lui, « il s’agit d’un système conçu pour dissimuler la source de l’argent, alors pourquoi ferions-nous cela ? »

Une réglementation qui crée débat

Les motivations de la FPPC sont claires et légitimes cependant, la commission semble mener un combat seul face à l’Administration Américaine, qui est loin d’adopter cette position. L’avis de la Commission Électorale Fédérale (FEC) est ainsi en contradiction avec la FPPC. En 2014, elle a accepté les donations en Bitcoin pour les candidats fédéraux en considérant les crypto-monnaies comme des biens en nature.

à lire aussi :  Binance et TravelbyBit introduisent un système de paiement crypto dans les aéroports

D’autres États comme la Caroline du Sud ont accompagné cette réglementation de la FPPC tandis que pour certains, il n’est pas nécessaire de prendre une position aussi rigide face à la crypto-monnaie. Toutefois, un système de limitation et de plafonnement doit être appliqué, à l’instar du Colorado.

Pensez-vous que la FPPC a eu raison d’interdire ces dons en crypto-monnaies pour les élections ? Donnez votre avis dans la section des commentaires.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

[Campagne de correction] quand vous trouvez une faute d’orthographe, grammaire et syntaxe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. (5 rapports d’erreur par tranche de 5 minutes max)

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :