Deux grandes entreprises japonaises s’accordent pour tester une nouvelle crypto-monnaie

Deux grandes entreprises japonaises s’accordent pour tester une nouvelle crypto-monnaie

Actualités
26 février 2020 par Clémentine

A l’instar de la coopération entre Rakuten et la East Japan Railway Company pour la conception d’un nouveau système de paiement, certaines entreprises y voient un bon exemple et en prend de la graine. Selon un communiqué, DeCurret et KDDI unissent leur force pour procéder à une phase test pour l’utilisation d’une crypto-monnaie.

DeCurret en est le principal pionnier

Apparemment, DeCurret ambitionne de devenir une « banque principale de monnaie numérique » par sa capacité à traiter simultanément des milliers de transactions numériques en toute stabilité.

Dans cette perspective, DeCurret jouera le rôle de fournisseur, notamment par la mise en circulation des jetons numériques ainsi que la gestion du portefeuille.

De son côté, le géant de la télécommunication nippone KDDI négociera avec WebMoney pour l’émission et la distribution des crypto-monnaies. Après tout, l’achèvement de ce projet test de transaction de crypto-monnaie serait prévu d’ici fin février.

A propos de DeCurret et KDDI

DeCurret a été conçu, en 2018, par l’Internet Initiative Japan Inc.(IIJ), Nasdaq et d’autres sociétés pro-cryptos. Le but principal de ces sociétés était de créer un service financier normalisé pour assurer l’échange de crypto-monnaies et d’attirer les actionnaires locaux. Depuis sa conception, la start-up a montré une fiabilité hors norme et une sécurité en béton face aux tentatives de fraude.

DeCurret fait toujours preuve de performance vis-à-vis de ses concurrents et est en situation régulière auprès de l’Agence de services financiers du Japon. Les utilisateurs ne peuvent que s’en réjouir en rechargeant, via la crypto-monnaie, leurs cartes Suica japonaises.

Quant à KDDI, avec ses vingt ans d’existence, elle opère dans le monde de la communication à distance. L’entreprise vend des cartes de crédit qui peuvent servir à n’importe quel téléphone pour passer des coups de fil. Il ne sera donc pas étonnant de voir cet opérateur se pencher vers les transactions numériques.

à lire aussi :  Le Kenya aura son groupe de travail dédié à la Blockchain

Que pensez-vous de la coopération entre ces deux grandes entreprises japonaises ? Donnez votre avis dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X