Deux ex-cadres du GAFI rejoignent Shyft

Deux ex-cadres du GAFI rejoignent Shyft

Actualités
31 octobre 2019 par Clémentine

Deux anciens membres du Groupe d’Action Financière (GAFI) font désormais partie de l’équipe de consultation du réseau Shyft. Un communiqué de presse précise la nomination de l’ancien président de la délégation canadienne Josée Nadeau et de l’ancien secrétaire exécutif du GAFI, Rick McDonell au conseil d’administration de Shyft.

De nouvelles normes émises par la GAFI

Le GAFI garde un rôle prépondérant dans la finance internationale avec une mise en avant des directives réglementaires relatives à l’inclusion économique.

L’organisme intergouvernemental a publié une série de préconisations sur la réglementation des monnaies virtuelles en fin juin. Les points saillants de cette nouvelle norme sont conformes à celles déjà établies dans le secteur bancaire traditionnel.

Par ailleurs, les fournisseurs de services de crypto-monnaies (VASP) ainsi que les autorités de réglementation doivent désormais collecter et partager les données personnelles relatives aux transactions en crypto-monnaies supérieures à un certain seuil.

Toute infraction à cette règle est passible de peine d’exclusion des marchés internationaux.

D’ailleurs, Shyft s’attend à ce que Nadeau et McDonell fassent profiter l’organisme de leurs années d’expériences auprès du GAFI, afin de mettre en place une solution globale à la règle de déplacement du GAFI présentée aux VASP.

Quelques obstacles dans l’exécution

Le GAFI exige la conformité aux règles établies selon lesquelles les fournisseurs d’actifs numériques doivent obtenir, stocker et partager les informations de connaissance clients (KYC) avec les autres VASP et organismes concernés par les transferts de fonds en crypto-monnaies.

Il donne un délai d’un an aux autorités locales et aux VASP pour qu’ils créent les mesures nécessaires pour se conformer à cette règle transactionnelle.

à lire aussi :  Cardano (ADA) instaure son premier système de paiement sur le territoire japonais

Néanmoins, l’hétérogénéité qui règne dans le secteur et les coûts potentiels de la nouvelle méthode de collecte d’informations pourraient retarder l’application de cette norme du GAFI selon John Roth, le responsable en chef de la conformité et de l’éthique chez Bittrex.

« Personne dans l’industrie ne se conforme actuellement à la règle sur les voyages, une question à laquelle nous et d’autres crypto-bourses discutons pour trouver des solutions. La solution nécessiterait un consensus dans l’industrie et nécessiterait l’utilisation de solutions nouvelles et non éprouvées pour traiter la vitesse et le volume des données », a déclaré Roth.

Que pensez-vous des deux nouveaux conseillers de Shyft anciennement membres du GAFI ? Dites-nous dans les commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Clémentine

Passionnée de l'univers geek, Clémentine repère les actualités les plus intéressantes et participe à leur rédaction.

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X