La cryptobank mobile & paiement sans contact, l’ICO pour bientôt

Crypterium organise une ICO (collecte de fonds) pour son projet révolutionnaire de cryptobank mobile, au cours de laquelle jusqu’à 75 millions de dollars seront récoltés.

Nous avions déjà parlé de Crypterium, cette banque blockchain. Si tu n’as pas participé à l’aventure de TenX ou Monaco et que le sujet t’intéresse, voici donc – ci-dessous – quelques précisions sur cette cryptobank.

Edit : à l’instant où cet article est écrit (le 20 octobre 2017), nous venons d’apprendre que MasterCard adopte, en partie, une solution blockchain pour l’un de ces produits dédié aux professionnels. Et devient ainsi la seconde entreprise du Top 500 à utiliser blockchain – mais une blockchain privée 🙁 – dans l’un de ses produits.
Les solutions techniques entièrement basées – dés leur création – sur une blockchain ont évidement un avenir prometteur comme mode de paiement. Penser « blockchain first » est une approche différente du service bancaire. Dans cette course, Mastercard semble donc être un simple suiveur.

Un projet ambitieux de banque moderne

La date se confirme : la collecte de fonds aura bien lieu le 31 octobre.

C’est à cette date que la société estonienne Crypterium débutera son ICO (Initial Coin Offering). Crypterium est une cryptobank mobile qui permet

  • des paiements instantanés,
  • l’échange de de monnaie FIAT et de crypto-monnaies,
  • un cashback des transactions (une partie du montant est redistribué),
  • le prêt de crypto-monnaie et bien d’autres encore.

Le but du projet est de créer un service bancaire intégré qui rassemble toutes les meilleures capacités et possibilités de la technologie blockchain. Bientôt, nous verrons le lancement d’une infrastructure de paiement crypto & FIAT qui prend en charge 42 millions de points de vente dans le monde, dans tous les domaines en passant par les services aux consommateurs : cafés, stations-service, parking payant, Internet, etc.

Utiliser cette cryptobank sera aussi simple que d’utiliser une carte bancaire ordinaire. Après la création d’un compte, les utilisateurs pourront transférer de l’argent numérique vers leurs comptes, qui sera affiché sous forme de solde fiduciaire en dollars américains, en roubles, en euros ou en toute autre monnaie convenant à l’utilisateur.

Ce sera le premier système de transaction à ne jamais imposer de restrictions telles que les limites quotidiennes et ne forcera pas les utilisateurs à attendre plusieurs semaines pour obtenir une carte plastique. Les transactions «Crypto» seront effectuées dans les réseaux de vente auprès des détaillants utilisant les systèmes de paiement que nous connaissons tous déjà Visa, MasterCard ou UnionPay, ou avec le soutien des services mobiles Apple Pay, Samsung Pay ou Android Pay.

Déroulement des opérations de collecte de fond

La vente de jetons Crypterium débutera dans deux semaines. Les participants de l’ICO se verront offrir les jetons CRPT de la société, et  seront basés sur la plate-forme Ethereum à travers un smart contract. Le prix de départ a été fixé à 0,0001 BTC par jeton (soit environ 50 cts). Sur la base des accords conclus avec les gros acteurs du marché, le jeton CRPT sera ensuite échangeable sur les plus grandes place marché de trading de crypto-monnaie à la fin de l’ICO, mais au plus tôt 30 jours après avoir atteint les objectifs de collecte de fonds.

L’ICO se déroulera jusqu’au 13 janvier 2018. Au cours de cette période, les fondateurs de Crypterium s’attendent à collecter environ 75 millions de dollars. Les fonds recueillis par l’intermédiaire de l’ICO seront utilisés pour le lancement de cette crypto-banque, qui commencera ses travaux le 2ieme trimestre de l’année prochaine.

«Notre jeton remplira deux fonctions:

La première sera semblable au « gaz » utilisé dans Ethereum (ndlr : c’est ce qui paie les frais de transaction chez Ethereum), et dans notre cas, elle servira à soutenir et à développer Crypterium et nous facturerons des frais de 0,5% sur chaque transaction effectuée sur notre plateforme, qui seront utilisés pour acheter des jetons sur les places marchés et qui seront brûlés (les jetons…pas les places de marché ^_^) durant l’opération. Cela permettra d’assurer une demande stable et, par conséquent, une croissance de la valeur de jeton.

(ndlr : Dit différemment, Crypterium va détruire les jetons qu’elle aura racheté. De cette façon, le nombre de jeton diminuera. Cela donnera un équilibre entre offre/demande et ainsi évitera une diminution du prix du jeton CRPT)

La deuxième fonction implique la création d’un fond symbolique de jetons appelé le « Monthly Cashback Fund » (fond de cashback mensuel), qui recevra 30% de nos bénéfices économiques obtenu grâce aux frais de la redevance payée par les entreprises qui utilisent notre plate-forme », commente Steven Polyak, directeur général et cofondateur de Crypterium.

L’inscription des participants à l’ICO débutera le 24 octobre 2017. Les jetons peuvent être achetés en crypto-monnaie et en monnaie ordinaire.

À propos du projet

Crypterium est une cryptobank fondée en 2017 qui prévoit de combiner une banque mobile, des solutions de paiement en crypto-monnaie pour les entreprises, une plateforme de crypto-monnaie OpenAPI pour les développeurs et la possibilité de recevoir des prêts décentralisés de crypto-monnaie. La Cryptobank offre des solutions dans trois domaines: l’utilisation de crypto-monnaies par les particuliers pour les achats quotidiens, une infrastructure révolutionnaire pour l’acquisition de crypto-monnaie par les entreprises (y compris le transfert de monnaies fiduciaires aux vendeurs) et des procédures simplifiées pour recevoir des prêts en crypto-monnaie, tout en conservant un accès ouvert OpenAPI à sa plate-forme pour les développeurs extérieurs.

À propos de l’entreprise

Crypterium est une société (Site officiel) estonienne basée à Tallinn. L’équipe de Crypterium travaille dans le FinTech depuis plus de cinq ans, en créant avec succès des solutions de paiement sans contact. L’équipe comprend à la fois des spécialistes de premier ordre venant de plusieurs industries: Steven Polyak, un banquier d’investissement avec une expérience de travail sur les marchés de capitaux américains et russes; Austin Kimm, PDG venant des services financiers et stratège international pour les multinationales; Gleb Markov, fintech, spécialiste bancaire et en  crypto-monnaie; et Vladimir Gorbunov, un entrepreneur avec plus de 10 startups IT réussies.

Pour rentrer en contact avec eux sur les réseau sociaux, dans notre précédent article.

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

Sois le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
X
X