La Corée du Nord se retrouve encore dans la ligne de mire américaine

La Corée du Nord se retrouve encore dans la ligne de mire américaine

Actualités
21 avril 2020 par Antoine

Bien que les pourparlers entre le président américain, Donald Trump, et son homologue nord-coréen, Kim Jong Un, ne soient pas encore parvenus à un véritable accord de désarmement, le gouvernement américain est bien déterminé à arrêter la course aux armements entamée par ce régime, et ce, par la réduction des échanges financiers vers le pays.

De nouvelles mesures pour la Corée du Sud

La Corée du Nord maintient toujours sa dénégation à l’encontre de son inculpation sur le vol de plus de 2 milliards de dollars en monnaies fiduciaires et en crypto-monnaies. Et pourtant, le reste du monde n’est pas de cet avis.

Depuis le mois de mai de l’année 2017, après que l’attaque du ransomware WannaCry ait infecté des centaines de milliers d’ordinateurs et a demandé une rançon libellée en bitcoins, le gouvernement américain a mis en place des mesures très strictes visant à endiguer ces attaques qui deviennent ingérables.

Récemment, des préceptes plus sévères ont été décrétés par le gouvernement américain afin de contrecarrer ces campagnes de cybercriminalité. Ces mesures consistent en l’intransigeance dans la lutte anti-blanchiment pour les crypto-monnaies, le congédiement des informaticiens nord-coréens, l’éthique professionnelle dans le secteur informatique ainsi que la collaboration étroite avec les autorités.

Le gouvernement américain soutient à ce propos :

« Nous exhortons vivement les gouvernements, l’industrie, la société civile et les particuliers à prendre toutes les mesures pertinentes pour empêcher de futures attaques de se produire. »

Une politique de tolérance zéro

Pour rappel, les responsables américains ont toujours adopté une politique de tolérance zéro vis-à-vis des entités ou des particuliers qui tissent des liens ouverts ou secrets avec la Corée du Nord.

à lire aussi :  Chine : la province du Hunan adopte la Blockchain

Au début de l’année, Virgil Griffith, un développeur d’Ethereum, a été traîné en justice pour avoir assisté à une conférence de crypto-monnaies nord-coréenne. La raison en est que le personnage aurait prétendument décrit comment la technologie Blockchain peut être utilisée pour échapper aux sanctions économiques infligées par les Américains.

Que pensez-vous des nouvelles mesures américaines à l’encontre du régime nord-coréen ? Partagez votre avis dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X