Le consortium OOC gère ses eaux usées avec la Blockchain

Le consortium OOC gère ses eaux usées avec la Blockchain

Actualités
16 juin 2020 par Xavier

Le consortium OOC (Oil and Gas Blockchain Consortium) voudrait rationaliser le processus de transport des eaux usées collectées, appelées eau produite, lors de l’extraction du pétrole et du gaz naturel. Pour ce faire, il a mis en place un projet pilote de système de gestion du transport de l’eau par la technologie Blockchain.

Alléger les coûts et les opérations

Il s’agit d’un premier cas d’utilisation de la Blockchain dans le cadre du transport des eaux produites. Cet outil a procuré tant de bienfaits dans les opérations d’extraction, notamment dans l’allègement des tâches autrefois exécutées manuellement, ce qui réduit considérablement les coûts financiers.

Par ailleurs, les gains de temps en termes de transport se font également sentir, car la durée d’une opération s’achève actuellement en sept jours, au lieu de 90 à 120 jours auparavant. D’autres processus réalisés par l’intervention humaine ont été éliminés, d’où la réduction de moitié du nombre de ces catégories de tâches.

Cet essai pilote est capable de mesurer automatiquement le volume de production d’eau. A présent, 85% des mesures de volume sont désormais automatiquement validées par rapport aux données fournies par les différentes parties impliquées, et ce pourcentage pourrait encore grimper.

D’autres perspectives en vue

Soulignons que ce projet n’a été rendu possible que grâce au partenariat avec Data Gumbo, une société de logiciels Blockchain basée à Houston, au Texas. En outre, l’entreprise de logistique et de transport d’eau Nuverra Environmental Solutions et une société anonyme d’élimination intermédiaire ont largement participé à la concrétisation du projet.

L’efficacité de ce système avait déjà été prouvée par ces entreprises partenaires dans cinq sites d’extraction de pétrole et de gaz du Dakota du Nord.

à lire aussi :  SolarisBank et Bitwala collaborent au lancement des comptes bancaires Blockchain

Très heureuse de la réussite de ce pilote, Rebecca Hofmann, la présidente du Consortium OOC Oil and Gas Blockchain, a mentionné que la Blockchain pourrait encore apporter bien plus à l’industrie.

« Ce n’est que la pointe de l’iceberg pour le potentiel de la Blockchain dans notre industrie » a-t-elle affirmé.

Que pensez-vous de ce système de gestion de transport de l’eau soutenu par la technologie Blockchain ? Réagissez dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X