Le cofondateur d’Ethereum : « la Blockchain sera plus perturbatrice qu’internet »


Bien que la Blockchain fournit une alternative fiable au système décentralisateur de façon significative, Joseph Lubin, le cofondateur d’Ethereum et de l’entreprise de logiciels Blockhaus ConsenSys, n’est pas du même avis. Il a longuement insisté sur le potentiel perturbateur de la technologie Blockchain au cours de la conférence fintech MoneyConf à Dublin.

La même dynamique que celle de l’internet

Joseph Lubin a profité de la conférence MoneyConf du 12 juin pour informer sur la potentialité irréversible qu’offre la technologie Blockchain.

« Elle pourrait changer radicalement la manière dont fonctionne les sociétés, » a-t-il souligné.

En contrepoids aux systèmes cloisonnés des gouvernements et des entreprises, le caractère décentralisé du grand registre distribué peut apporter une innovation notable.

« Nous pouvons voir des secteurs, des industries, des chaînes d’approvisionnement, n’importe quel type de chaîne de valeur qui se lancent dans la construction de ces systèmes collaboratifs. »

cofondateur d'Ethereum estime que la Blockchain boulversera le monde plus qu'internet ne l'a fait

Le développeur de logiciel a évoqué le boom des dotcom, reconnaissant autant l’argent perdu que gagné. A mesure que les idées se révélaient, de nombreuses personnes gagnaient ou perdaient leurs fonds, ce qui a contribué au développement de l’internet tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Le fonctionnement de la Blockchain est comparable à celui de l’internet. Elle a le potentiel de changer le monde comme l’a fait l’internet.

« À l’époque des dotcom, de nombreuses créations n’ont pas abouti, ce qui a enseigné à tous comment construire un Internet efficace, un réseau mondial efficace et comment vraiment transformer la société. Je pense que nous verrons une même dynamique avec la Blockchain. »

Une comparaison de bulles

Malgré la comparaison de Lubin entre la technologie émergente et le boom des dotcom, les critiques négatives ont fusé. Des exemples historiques ont été mentionnés afin de discréditer l’industrie des crypto-monnaies et de la Blockchain.

« Il s’agit que d’une bulle spéculative et rien de plus, » soulignent les internautes.

Cependant, d’après l’historien britannique Niall Ferguson, l’industrie de la Blockchain ressemble davantage au marché des actions du 18ème siècle – la première fois où les gens pouvaient négocier des actions au sein des sociétés.

« C’est un tel changement que cela a bien sûr attiré un grand flot d’argent et puis, comme toujours, les charlatans viennent en masse quand il y a une bulle financière. Je pense que de cette expérience, comme dans le cas de l’expérience de financement par actions du 18e siècle, il restera quelque chose. Je pense que la Blockchain deviendra assez centrale non seulement pour le financement, mais peut-être aussi pour la bureaucratie en général au cours des dix prochaines années » a déclaré Niall Ferguson.

Que pensez-vous de la technologie Blockchain ? Pensez-vous qu’elle est potentiellement plus perturbatrice que l’internet ? Qu’en est-il des retombées économiques, sociales et politiques de la Blockchain sur le monde d’aujourd’hui ? Dites-nous dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...
Continuez la discussion :
Aimez la page Facebook, et adhérez au groupe Facebook. Suivez notre compte Twitter.
à lire aussi :  Billon et FIS explorent conjointement l’utilisation de la Blockchain
[Campagne de correction et d'amélioration] Lorsque vous trouvez une erreur d'orthographe, de grammaire, faute de frappe, ou une information à corriger/préciser merci de : 1. sélectionner le texte. 2. appuyer sur "CTRL + Entrée".
Une fenêtre de dialogue vous invite alors à proposer une correction.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X