La Chine utilise la Blockchain pour augmenter la confiance des organismes caritatifs

La Chine utilise la Blockchain pour augmenter la confiance des organismes caritatifs

Actualités
13 septembre 2018 par Victor

Une agence gouvernementale chinoise qui se charge des services sociaux exploite la Blockchain pour mettre à jour son système existant de suivi des œuvres caritatives. Ce mouvement devrait accroître la visibilité et la transparence des dons publics.

Le grand public se méfie du système

Un plan d’action s’étendant sur 4 ans (2018-2022) a été publié par le ministre des Affaires civiles en Chine Il y décrit plusieurs domaines dans lesquels l’autorité gouvernementale songe à explorer l’utilisation de la Blockchain afin d’améliorer la transparence des services sociaux.

Suite à plusieurs controverses sur les activités caritatives de la Chine diminuant considérablement la confiance des citoyens envers les organismes de bienfaisance, le pays tente de changer la donne. Cette initiative arrive au bon moment.

Par ailleurs, le ministère devrait prendre une décision concernant le système de suivi des œuvres à but non lucratif d’ici la fin de cette année. Il veut tirer parti des technologies émergentes, dont le grand registre distribué. L’’achèvement de son projet est prévu pour 2020.

Un travail de coopération

Le ministère a prévenu les organismes provinciaux et municipaux. Il a fait appel à leur collaboration sachant que le réseau Blockchain intégrera les bases de données gouvernementales existantes sur les organismes caritatifs à tous les niveaux avec des services de dons en ligne gérés par le secteur privé.

La transmission des données sur les dons effectués via les services existants deviendra plus rapide et plus visible pour le grand public grâce à la Blockchain.

Les organismes de bienfaisance traditionnelle mis à part, des géants de l’internet comme Alibaba et Tencent ont également créé leurs propres services de don par le biais d’applications mobiles.

à lire aussi :  Une affaire de fraude sur des ICO obtient l’argument "surdimensionné" par le gouvernement américain

Ant Financial, la filiale de paiements d’Alibaba, a recours à la Blockchain pour fournir la visibilité à l’historique des donateurs, aux informations émanant des organismes caritatifs et d’autres données.

Que pensez-vous de l’utilisation de la Blockchain pour renforcer de la confiance envers les organismes de bienfaisance ? Partagez votre opinion dans les commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X