La Chambre américaine évalue les risques relatifs au lancement du Libra

La Chambre américaine évalue les risques relatifs au lancement du Libra

Actualités
21 août 2019 par Océane

Les polémiques sur le lancement prochain de la crypto-monnaie de Facebook, le Libra, ne tarissent pas. Aux dernières nouvelles, une délégation de la Chambre des représentants américains se serait rendue en Suisse pour discuter du projet.

Libra serait au cœur des discussions

Après avoir demandé à Facebook d’interrompre le développement de son projet de crypto-monnaie, Maxine Waters, la présidente du comité des services financiers de la Chambre des représentants américains, honore sa promesse en essayant d’étudier les crypto-monnaies.

Lors de son déplacement en Suisse, elle emmènera une équipe de six personnes, composée exclusivement de membres du Comité des services financiers de la chambre, pour rencontrer le Commissaire fédéral à la protection des données et de l’information (PFPD), Adrian Lobsiger.

Bien que l’objectif principal de la rencontre soit la confrontation des opinions sur les crypto-monnaies en général, la discussion sur le lancement du Libra constituera le vif du sujet.

Libra, un crypto-actif suisse ?

Libra serait une monnaie numérique suisse, étant donné que l’enregistrement de l’association Libra, l’organe directeur du stablecoin, s’effectuera dans le pays.

Selon David Marcus, le représentant de Facebook, le choix de ce pays pour le lancement du stablecoin s’expliquerait par le fait que la législation suisse est la plus propice pour les affaires par rapport à celle des autres pays du monde.

Cependant, le Comité des services financiers de la Chambre américaine est quelque peu été contrariéé par le fait que la crypto-réglementation se fasse dans ce pays, d’où la raison de cette visite.

Par conséquent, les législateurs américains organiseront une rencontre avec l’autorité de réglementation pour clarifier les questions relatives à la régulation du Libra.

à lire aussi :  Sondage : 90% des sud-coréens connaissent Bitcoin

David Marcus a soutenu que Facebook avait déjà contacté la PFPD pour l’enregistrement de son projet de crypto-monnaie. Curieusement, Hugo Wyler, son responsable de la communication, aurait démenti une telle affirmation et aurait contacté directement les responsables du Libra pour éclaircir la situation.

Que pensez-vous de la démarche de la Chambre américaine ? Réagissez dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X