Une centrale électrique virtuelle basée sur la Blockchain

Une centrale électrique virtuelle basée sur la Blockchain

Actualités
16 décembre 2018 par Xavier

Selon un article de l’agence de presse Yonhap, le gouvernement sud-coréen prévoit d’investir dans le développement d’une centrale électrique virtuelle basée sur la Blockchain dans la ville de Busan, afin d’améliorer la production d’électricité et d’appuyer les efforts d’innovation dans la ville.

Améliorer la production d’électricité

Une centrale électrique virtuelle est une infrastructure distribuée basée sur le Cloud.

Elle fonctionne en connectant simultanément différentes sources d’énergie solaire, éolienne et une synergie de production combinée de chaleur et d’électricité, par l’intermédiaire d’un système de contrôle informatique centralisé pouvant intégrer la Blockchain.

Ce système central est capable d’établir un transfert de données entre toutes les centrales électriques participant au réseau. Une fois relié entre eux, le système de contrôle central surveille, prévoit et répartit les unités en réseau.

En retour, il permet aux négociants en énergie d’utiliser des données en temps réels pour mieux anticiper et commercialiser les énergies renouvelables.

Ce procédé entraîne une réduction de la demande d’énergie des consommateurs pendant les périodes de pointe et fournira davantage d’énergie renouvelable à des régions cibles dans le besoin.

Les centrales électriques virtuelles pourront également réduire la dépendance à l’égard des sources d’énergie conventionnelles afin d’éviter la perturbation du réseau.

Soutenir une industrie énergétique unique et innovante dans la ville de Busan

Bien que la ville de Busan, la deuxième ville la plus peuplée de toute la Corée du Sud après Séoul, travaille déjà avec la technologie Blockchain et œuvre activement pour sa promotion, l’intégration d’une centrale électrique représente une nouvelle étape vers l’innovation.

à lire aussi :  Kim Dotcom soutient Bitcoin Cash

Elle a été proposée par la municipalité de Busan et par de grandes entreprises et institutions locales à savoir l’Université nationale de Pusan (PNU), la société de gestion énergétique Nuri Telecom, Busan City Gas et la société immobilière Korea Industral Complex Corporation.

Ce projet dont la valeur est estimée à 4 milliards de wons coréens, environ 3,5 millions de dollars américains, pourrait changer la donne en faisant bénéficier l’ensemble de l’industrie énergétique et les citoyens de la ville.

D’autant plus qu’elle sera représentée lors d’un prochain concours organisé par la Korea Electric Power Corporation (KEPCO), la plus grande compagnie d’électricité de Corée du Sud, en 2019.

De nombreux responsables coréens prédisent qu’avec cette nouvelle centrale électrique virtuelle, Busan va prendre la tête du marché futuriste des centrales électriques virtuelles.

Que pensez-vous de cette décision du gouvernement sud-coréen d’investir dans une centrale électrique virtuelle basée sur la Blockchain ? Dites-le-nous en commentaires !

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X