Brian Armstrong : « la confidentialité sera monnaie courante pour cette année 2020 »

Brian Armstrong : « la confidentialité sera monnaie courante pour cette année 2020 »

Actualités
8 janvier 2020 par Clémentine

Après avoir partagé son bilan sur la première décennie concernant l’industrie crypto, Brian Armstrong, le PDG de Coinbase, a tenté de prédire l’avenir en pronostiquant une prévalence de la confidentialité sur le crypto-marché pour cette année 2020. Les fonctionnalités de confidentialité deviendront  alors le standard des blockchains affirme-t-il, et ce, malgré la réticence des régulateurs.

Une transition naturelle qu’on peut interpréter comme le HTTPS d’internet

Durant ses 10 années d’effervescence, le Bitcoin a pris une ampleur internationale en tentant de démocratiser une nouvelle forme de finance numérique. Entre temps, les observateurs et les régulateurs ont conjointement relevé les défis et les difficultés de cette technologie avant de conclure que la notion de confidentialité constituait l’un des facteurs de blocage de la crypto-adoption.

Par ailleurs, les caractéristiques chiffrées et confidentielles des transactions sont des paramètres qui passent difficilement chez les institutions politiques et administratives pour des raisons de contrôle, c’est pourquoi plusieurs crypto-projets ont vu leurs licences retirées au cours de ces dernières années.

Pour Brian Armstrong, le patron de Coinbase,  l’introduction des fonctionnalités de confidentialité sera pourtant inévitable pour la majeure partie des blockchains. Il explique dans un billet de blog qu’il s’agit d’un protocole similaire à Internet qui est passé de http à https.

L’intronisation de l’anonymat déjà en route

Conformément à la prédiction de Brian Armstrong, des crypto-plateformes ont d’ores et déjà étudié la confidentialité bien que les autorités voient cette option comme une passerelle pour les activités illégales.

En l’occurrence, de grandes entreprises telles que Blockstream ou encore Ethereum ont choisi d’approfondir cette voie pour attirer une clientèle avide de sécuriser leurs données personnelles.

à lire aussi :  L’Ukraine teste la Blockchain NEM dans son système électoral

Que pensez-vous de cette prédiction de Brian Armstrong sur les paramètres de confidentialité ? Donnez votre avis dans la section commentaires.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X