Blanchiment d’argent : Bitcoin est utilisé 800 fois moins que les monnaies fiduciaires

Blanchiment d’argent : Bitcoin est utilisé 800 fois moins que les monnaies fiduciaires

Actualités
25 juillet 2019 par Clémentine

Messari a récemment comparé dans une étude la menace que représente le Bitcoin (BTC) par rapport aux monnaies fiduciaires dans le cadre de blanchiment de fonds. La recherche a été établie en réponse aux critiques de Steven Mnuchin, le secrétaire au Trésor américain.

Les malfaiteurs préfèrent les monnaies fiduciaires au Bitcoin

D’après les données de Chainalysis et de l’Office des Nations Unies, les monnaies fiduciaires sont 800 fois plus utilisées pour le blanchiment de fonds que le Bitcoin sur le Darknet.

Mnuchin et les Nations Unies semblent avoir exagéré le rôle des crypto-monnaies dans le blanchiment d’argent. Ils ont supposé que la technologie Blockchain est une menace à la sécurité nationale.

« Des crypto-monnaies comme le Bitcoin ont été exploitées pour soutenir des milliards de dollars d’activités illicites comme la cybercriminalité, l’évasion fiscale, l’extorsion, les rançons, les drogues et le trafic humain. De nombreux joueurs ont tenté d’utiliser des crypto-monnaies pour financer leur activités illégales. Il s’agit en effet d’une question de sécurité nationale », peut-on lire dans la déclaration de Mnuchin.

Par contre, Messari a fourni certaines explications sur l’utilisation des monnaies virtuelles. Bien que le Bitcoin soit parfois associé à des actes criminels, ce cas n’est pas aussi fréquent que pour les monnaies traditionnelles.

Europol rejoint l’idée selon laquelle le dollar, l’euro, le yen et d’autres monnaies physiques sont les monnaies d’échange les plus courantes dans les actes illicites. Le recours à des bitcoins et aux altcoins se fait rare chez les voleurs et escrocs.

Les criminels utilisent l’argent liquide à un moment ou un autre du processus de blanchiment de fonds. Bien qu’il existe des cas concrets d’utilisation des crypto-monnaies, les techniques traditionnelles dominent largement le marché de la contrebande.

à lire aussi :  Stablecoin Startup Reserve lancera une application de paiement crypto/devise au Venezuela

Le Bitcoin plus stable que le dollar ?

La question du manque de stabilité est constamment reprochée aux crypto-monnaies. Pourtant, le rapport de Messari affirme que le dollar est plus volatile par rapport au BTC. L’offre en dollars de la Fed (Federal Reserve) a augmenté de 13,664 % en comparaison au Bitcoin.

Les préoccupations de Mnuchin semblent plus claires, car il est possible de contrôler le nombre de bitcoins mis en circulation, ce qui n’est pas le cas du dollar, sachant que l’augmentation des réserves de valeur est essentielle pour la réussite de la politique économique dans le système financier traditionnel.

Que pensez-vous du rapport de Messari ? Dites-nous dans les commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Clémentine

Passionnée de l'univers geek, Clémentine repère les actualités les plus intéressantes et participe à leur rédaction.

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X