Bittrex dément les affirmations du NYDFS sur l’hébergement d’utilisateurs nord-coréens dans sa plateforme

Bittrex dément les affirmations du NYDFS sur l’hébergement d’utilisateurs nord-coréens dans sa plateforme

Actualités
27 avril 2019 par Antoine

Accusé par le NYDFS de laisser des Nord-coréens utiliser sa plateforme de crypto-bourse suite à un examen des comptes, Bittrex a rapidement démenti les faits en déclarant qu’il s’agissait d’une erreur de manipulation de la part des utilisateurs sud-coréens lors de l’identification.

La NYDFS accuse Bittrex

Le New York State Department of Financial Services n’a pas manqué d’interpeller Bittrex, une crypto-bourse américaine à la suite d’un examen de ses comptes.

Shirin Emami, surintendante exécutive pour les banques a notamment déclaré que :

« Au moins, un compte nord-coréen était actif en 2017 et au moins deux comptes iraniens étaient toujours actifs dans le système Bittrex lorsque les examinateurs DFS ont visité Bittrex en 2019 et sont potentiellement utilisables ».

Méticuleux des réseaux qui pourraient être utilisés par les Nord-coréens et les Iraniens, le NYDFS suit de très près l’exploitation des crypto-bourses qui hébergent des millions d’utilisateurs dans le monde.

Ceci étant Bittrex a démenti ces accusations et rétorque :

« Les résidents sud-coréens ont choisi par erreur la Corée du Nord dans le menu déroulant de notre pays, mais nous avons déterminé par l’identification du pays, les adresses physiques et IP que toutes provenaient de la Corée du Sud ».

Bittrex lutte pour sa cause

La récente accusation du NYDFS plonge Bittrex dans une nouvelle impasse. Alors qu’elle a perdu sa chance devant l’autorité pour obtenir sa BitLicense, refusée pour ses lacunes en matière de transparence (pas de KYC), elle se confronte aujourd’hui à ces problèmes d’hébergements d’utilisateurs nord-coréens.

à lire aussi :  Une nouvelle loi sur la promotion du crytotrading en attente de promulgation en Corée du Sud

Ceci étant, la plateforme continue de lutter pour attirer les bonnes faveurs des autorités. Devant le refus de la BitLicense, Bittrex cherche ainsi à expliquer son point de vue en matière de sécurité en déclarant que cette imposition de licence « nuisait plutôt que de protéger ».

Que pensez-vous de la situation actuelle de Bittrex devant le NYDFS ? Donnez votre avis dans la section commentaires.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X