Bitcoin : une valeur refuge pour les Zimbabwéens

Bitcoin : une valeur refuge pour les Zimbabwéens

Actualités
24 novembre 2018 par Antoine

Souffrant de la crise des devises étrangères, des Zimbabwéens utilisent actuellement le Bitcoin (BTC) pour payer leurs nourritures.

Les crypto-monnaies, une nouvelle alternative

La startup zimbabwéenne spécialisée dans les technologies de l’information et de la communication, Study263, fondée en 2017 a été conçue initialement pour aider les étudiants zimbabwéens à l’étranger à s’acquitter de leurs frais avec facilité en crypto-monnaie. Elle porte actuellement soutien aux habitants du pays, en important de la nourriture grâce aux BTC.

Dans un pays marqué par la pénurie de devises étrangères et l’inflation galopante, la startup a ouvert une boutique en ligne. Cette dernière permet aux Zimbabwéens d’acheter en Bitcoin, Paypal ou Ecocash « un système de paiement local mobile », des paniers de denrées alimentaires livrés directement à domicile grâce à un accord conclu entre la startup et une société de logistique basée à Harare dans les 10 jours suivant le paiement.

Cette idée a été conçue suite à de nombreuses plaintes des Zimbabwéens sur la pénurie de produits de base et l’augmentation quotidienne des prix, déclare Tinashe Jani, co-fondatrice et directrice de l’exploitation de Study263.

En effet, de peur du retour de la crise alimentaire et des prix de 2008, les consommateurs ont dévalisé les rayons des supermarchés.

Le Bitcoin, de plus en plus populaire en Afrique

Avec plus de 10 millions de citoyens non bancarisés, il est évident que la crypto-monnaie numéro 1, le Bitcoin, est le moyen de paiement le plus prometteur au Zimbabwe.

Utilisé pour payer les abonnements de télévision et les loyers, il est essentiellement perçu comme une réserve de valeur compte tenu de la dévaluation de la monnaie fiduciaire, de la hausse de l’inflation et de l’incertitude politique qui sévit la plupart des pays africains.

à lire aussi :  Le service de portemonnaie numérique Abra affirme sa position sur le marché européen

En Afrique de l’Est, un nouvel accord entre le bureau de change numérique Bitpesa et une société japonaise met en lumière l’utilisation du Bitcoin par les Kényans pour le paiement des voitures, des cosmétiques et des gadgets électriques d’occasion japonais.

Par ailleurs, au Nigeria, Sure Remit assure les transferts d’argent liquide moins chers en crypto-monnaies. Enfin, au Ghana, des petites entreprises ont commencé à accepter les paiements en BTC.

Que pensez-vous de cette adoption généralisée du Bitcoin au Zimbabwe ? Dites-nous dans la section des commentaires !

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X