Bitcoin Cash : c’est Bitcoin, en plus grand !

Bitcoin Cash : c’est Bitcoin, en plus grand !

Actualités
19 mars 2020 par Victor

Vous êtes inquiet du manque d’évolutivité du BTC ? Bitcoin Cash démontre qu’il n’y a aucune raison de l’être.

Bien sûr, il y a peut-être d’autres éléments qui font que Bitcoin Cash se distingue de son modèle d’origine, Bitcoin. D’autant plus maintenant, alors que les deux cryptomonnaies ont continué d’évoluer chacune de leur côté.

L’évolutivité (ou « scalabilité »), est la facilité avec laquelle une cryptomonnaie est capable de gérer des charges de transactions toujours plus importantes, à mesure que le système est adopté et utilisé plus souvent. Bitcoin s’est heurté à des problèmes d’évolutivité depuis ses débuts, sans vision claire sur la manière dont il pourrait faire face aux changements qu’implique nécessairement une adoption accrue.

Ces problèmes de croissance ont fini par entraîner un hard fork du système, ce qui a donné deux crypto-monnaies très différentes, qui sont aujourd’hui facilement échangeables et utiles. Vous ne savez pas laquelle des deux choisir ? Et bien, ne le faites pas ! Avoir un peu de ces deux cryptos peut s’avérer être une excellente stratégie d’investissement, surtout si vous êtes débutant sur les plateformes d’échange. La plupart des plateformes, comme la populaire plateforme Bitvavo, sont heureuses d’offrir à la fois Bitcoin et Bitcoin Cash à leurs clients. Faire un choix – ou ne pas en faire ! – est ainsi devenu incroyablement simple.

Qu’est-ce que sont les « Forks » ?

Les « Forks » (littéralement, « fourche », ou plutôt ici « bifurcation ») jouent un rôle important dans la vie des cryptomonnaies. Les Forks peuvent se produire lorsque les développeurs, les mineurs, les traders, ou toute autre partie de la communauté d’une cryptomonnaie, ne peuvent pas s’entendre sur la façon dont cette crypto particulière doit évoluer.

Lorsqu’un changement de protocole est largement accepté par la majorité de la communauté, et que ce changement est rétrocompatible, on considère qu’il s’agit d’un « soft fork ». Les soft forks introduisent généralement un nouveau type de fonctionnalité ou de programme, que les utilisateurs peuvent choisir d’exécuter ou non, en continuant éventuellement à exécuter les anciennes versions. Le soft fork fonctionnera avec les anciennes versions du système et vice-versa. Ainsi, les utilisateurs qui choisissent de ne pas implémenter la dernière version du système pourront toujours utiliser cette cryptomonnaie comme auparavant, mais ils n’auront en revanche pas accès aux fonctionnalités ajoutées par le soft fork.

à lire aussi :  La crypto-monnaie vénézuélienne "Petro" trouve des investisseurs étrangers, l'ICO aura lieu en mars

Un « hard fork » se produit lorsque les communautés ne parviennent pas à un consensus sur la manière dont le système devrait être modifié – ou même s’il devrait être changé tout court. Cela provoque une scission de la communauté, un groupe continuant à utiliser le système original et l’autre le nouveau. Les hard forks ne sont pas rétrocompatibles, ce qui signifie que le nouveau système ne continuera pas à fonctionner avec le système original.

Bitcoin Cash ou Bitcoin ?

Un hard fork est précisément ce qui est à l’origine de Bitcoin Cash. En 2017, certains utilisateurs de Bitcoin pensaient que les blocs du réseau étaient beaucoup trop petits, et qu’ils ne pouvaient pas faire face à des charges importantes. Le taux de transaction sur Bitcoin n’est que d’environ 4,6 transactions par seconde lorsque le système est soumis à une forte demande, ce qui entraîne des files d’attente importantes, et peut ainsi mettre beaucoup de temps pour vérifier les transactions et les inclure dans les blocs de la blockchain. Cela s’explique en grande partie par le fait que les blocs de Bitcoin ont une capacité maximale de 1 Mo, et ne contiennent qu’environ 2 700 transactions. Ce qui est singulièrement lent par rapport à d’autres systèmes de paiement ou à d’autres cryptomonnaies

En plus de prendre un temps rallongé avant que les transactions soient validées, Bitcoin entraîne des « frais pour couper la file d’attente », ce qui signifie qu’en payant plus de frais de transaction, vous pouvez faire avancer votre transaction dans la file d’attente. En période de volumes de transactions élevés, ces frais ont atteint des sommets astronomiques. Pour lutter contre cela, un groupe d’utilisateurs a suggéré d’augmenter la capacité des blocs. Cette augmentation de la taille des blocs devait ainsi permettre d’effectuer plus de transactions par bloc, de réduire les délais de confirmation, ainsi que les frais, ce qui rendrait le système plus viable en tant que système de paiement mondial, et non d’en faire seulement une réserve de valeur.

Ces utilisateurs ont ainsi appuyé l’option d’augmenter la taille des blocs à 8 Mo. Cependant, un autre groupe a suggéré que cela ne ferait que limiter davantage l’accès des petits mineurs à la communauté. Car des blocs plus grands nécessitent plus de puissance de calcul et un matériel plus spécialisé (et donc plus coûteux). Ce qui risquait de rendre le coût du minage prohibitif pour tout le monde, à l’exception de grosses entreprises (des fermes de minage). Pour résoudre le problème de l’évolutivité, ce camp a suggéré d’optimiser simplement la taille des transactions et le minage.

à lire aussi :  Un courtier de Ranip se serait donné la mort sous la pression d’un officier de police

Au final, les deux camps n’ont jamais réussi à trouver un compromis, et ils ont fini par diviser le Bitcoin initial en Bitcoin (avec de petits blocs optimisés) et en Bitcoin Cash (avec des blocs plus grands). Chacun d’eux avait son propre groupe de partisans et de traders. Bitcoin Cash s’est depuis révélé être l’un des hard forks avec le plus de succès dans l’histoire de la cryptomonnaie.

Votez avec votre wallet

Même si vous n’êtes pas un développeur, et que vous n’êtes pas intéressé de devenir mineur, en tant qu’utilisateur régulier de cryptomonnaies, vous avez le pouvoir d’aider à prendre des décisions concernant les forks. En possédant simplement un type spécifique de cryptomonnaie, vous réalisez l’équivalent d’un vote qui dirait : « C’est le fork auquel je crois ». En utilisant des applications et des logiciels qui y sont associés – comme des wallets ou des plateformes d’échange qui supportent certains forks – vous contribuez activement à la communauté qui permet de donner vie aux progrès de ces cryptos.

La participation du public a été l’un des principaux moyens par lesquels Bitcoin Cash a pu présenter ses nouvelles fonctionnalités comme une voie d’avenir. Les personnes qui, tous les jours, échangent, stockent et réalisent des transactions en Bitcoin Cash ont permis de maintenir cette cryptomonnaie dans la partie – et en ont même fait l’un des meilleurs altcoins. Alors, si vous voulez faire entendre votre voix en ce qui concerne les fonctionnalités des cryptomonnaies, n’oubliez pas de voter ainsi.

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X