Binance poursuit The Block en justice pour diffamation

Binance poursuit The Block en justice pour diffamation

Actualités
28 novembre 2019 par Clémentine

Suite aux nouvelles formes de répression à l’encontre des crypto-monnaies en Chine, The Block, le site spécialisé dans les actualités sur les crypto-monnaies, a récemment publié un article dans lequel il relate que les bureaux de Binance à Shanghai avait fait l’objet de raids policiers, des faits que le géant a niés en bloc.

Les raids auraient débouché sur la fermeture du bureau

L’ article de The Block a rapporté que le bureau de Binance à Shanghai avait été fermé à la suite d’une descente de la police.

Apparemment, des dizaines de personnes travaillaient dans ce bureau.

Seulement, les abonnés du site ont pu visiter la page contenant cette histoire. Ne pouvant accéder à la fin du récit, le reste de l’audience a été laissé sur leur faim avec un titre provocateur en appui .

Des bureaux pourtant inexistants

Très indigné de cette situation, qui porte injustement atteinte à la réputation de son site d’échange ainsi qu’au mouvement de prix du Bitcoin, Changpeng Zhao, le PDG de Binance a démenti les faits tout en demandant à The Block de lui présenter des excuses, via un tweet.

Il a soutenu que les faits relatés ne sont que des intox. D’autant plus que ce soi-disant bureau de Binance au Shanghai n’existe même pas et n’a jamais existé.

à lire aussi :  Binance annonce sa dernière mise à jour Galileo

A l’heure actuelle, CZ envisage d’intenter une action en justice contre ce média pour cause de diffamation.

Pensez-vous que The Block aurait publié cet article dans l’optique d’acquérir plus d’abonnés ou est-ce vraiment la vérité ? Faites-nous part de votre opinion dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Clémentine

Passionnée de l'univers geek, Clémentine repère les actualités les plus intéressantes et participe à leur rédaction.

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X