Belgique : le gouvernement vend des bitcoins saisis issus d’un trafic de drogue

Belgique : le gouvernement vend des bitcoins saisis issus d’un trafic de drogue

Actualités
25 février 2019 par Clémentine

Wilsons Auctions, la plus grande société de vente aux enchères au Royaume-Uni et en Irlande, va vendre 315 bitcoins saisis par le gouvernement belge dans une affaire de trafic de drogue.

Des bitcoins vendus aux enchères

Saisis par la police belge en 2017, les 1 050 BTC issus d’une bande de trafiquants de drogue seront mis en vente selon la réglementation en vigueur régissant les valeurs financières traditionnelles, étant donné qu’il n’existe pas actuellement de cadre législatif sur le statut des monnaies numériques.

Pour la mise en œuvre de cette vente, 315 Bitcoins préliminaires seront mis aux enchères par Wilsons Auctions, via un contrat avec le gouvernement belge, pour une valeur fluctuante supérieure à 300 000 £, soit environ 390 000 $ au total.

Ces 315 pièces numériques , composés de Bitcoin cash (BCH) et de Bitcoin gold (BTG) et de quelques 104,9 BTC, seront vendus en lots à raison de 0,5 à 4 BTC chacun et ce, sans réserve.

Par ailleurs, « les lots de BCH et de BTG vont contenir un plus grand nombre de tokens », a noté le commissaire-priseur.

Wilsons Auctions, un partenaire du gouvernement pour les affaires crypto

Via un accord passé avec le gouvernement belge, Wilsons Auctions facilitera dorénavant le stockage et la vente de crypto-monnaies saisies et gérées par le gouvernement fédéral belge.

« Mais bien avant d’accepter ce contrat, des investissements considérables ont été entrepris en matière de rénovation de systèmes et d’infrastructures », explique d’Aidan Larkin, le responsable de la relance à Wilson.

La société est actuellement apte à offrir aux gouvernements et aux organismes chargés de l’application de la loi du monde entier une solution sécurisée au problème croissant des crypto-monnaies saisies.

« Ce contrat nous permet d’élargir notre offre en matière de crypto-monnaies et d’éliminer les risques pouvant être associés aux transactions sur des services d’échange de monnaie virtuelle non réglementés », a conclu Larkin.

Que pensez-vous de cette avancée notable sur la question des crypto-monnaies saisies ? Faites-nous connaître votre opinion dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Clémentine

Passionnée de l'univers geek, Clémentine repère les actualités les plus intéressantes et participe à leur rédaction.

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X