Belgique : le gouvernement lance un site internet de prévention contre les escroqueries liées aux crypto-monnaies

Belgique : le gouvernement lance un site internet de prévention contre les escroqueries liées aux crypto-monnaies

Actualités
9 juin 2018 par Clémentine

Le gouvernement belge vient de mettre en ligne un site internet de sensibilisation aux risques à l’investissement dans les crypto-monnaies. Intitulé « Trop beau pour être vrai, » le site aide les investisseurs à appréhender les escroqueries les plus courantes qui font continuellement apparition et dont sont victimes les internautes non avertis . Le site informe d’ailleurs sur les précautions à prendre à la survenance d’un tel incident.

Sensibiliser les investisseurs potentiels sur les risques de fraudes

Le site internet « Trop beau pour être vrai » est dédié à la sensibilisation des citoyens belges sur les dangers potentiels de l’investissement dans les monnaies virtuelles.

Géré par le SPF Économie et l’Autorité fédérale des marchés et des services (FSMA), il met en lumière les pratiques courantes des fraudeurs comme la fausse promesse de gros bénéfices et préconise quelques règles fondamentales pour ne pas se faire avoir. Le site informe qu’il serait aussi judicieux de vérifier soigneusement les détails des projets sur lesquels un utilisateur décide d’y investir et faire des recherches sur les individus derrière ces projets, avant de se lancer.

« Les escrocs peuvent facilement duper les investisseurs potentiels, » on peut lire sur le site internet. « Les incidences liées aux crypto-monnaies peuvent prendre différentes formes. Les escrocs tentent de piéger les consommateurs de différentes façons. Redoublez de prudence lorsque vous payez en crypto-monnaie ou lorsque vous investissez dans un pari sportif, » ajoute-t-il.

En mesure de déterminer si un site internet est frauduleux ?

Le site internet « Trop beau pour être vrai » prétend pouvoir déceler les sites frauduleux, grâce à sa page d’accueil qui comprend un vérificateur de site internet. Toutefois, les développeurs « se déresponsabilisent toute erreur qui pourrait ressurgir dans le système. »

à lire aussi :  France : moins de taxe sur les gains en crypto-monnaies !

Les utilisateurs sont libres de signaler les pratiques frauduleuses au sein des entreprises, un scanner filtre les sites internet afin de vérifier leur légitimité.

« L’absence d’information louche sur une entreprise » s’affiche normalement sur le site après vérification.

Les plateformes opérant sur le marché financier belge doivent disposer d’une licence. Cependant, l’absence d’avertissement sur une entreprise quelconque ne signifie pas forcément que celle-ci est en possession d’une licence valide. Les sociétés frauduleuses changent parfois leur nom afin d’échapper à la surveillance. De ce fait, des examens approfondis pourraient s’avérer nécessaires.

Que pensez-vous de l’initiative du gouvernement belge à éduquer les investisseurs intéressés sur les crypto-monnaies et les Initial Coin Offering ? Faites-nous savoir dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Clémentine

Passionnée de l'univers geek, Clémentine repère les actualités les plus intéressantes et participe à leur rédaction.

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X