La banque d’Etat du Pakistan bannit les crypto-monnaies


La banque centrale du Pakistan a émis une interdiction du trading de crypto-monnaies et a incité les institutions financières du pays à suivre le mouvement. Selon une notification envoyée aux présidents et aux directeurs généraux de toutes les banques et opérateurs de systèmes de paiement du pays, la banque SBP a proscrit les transactions en crypto-monnaie et en token.

Interdire le trading des crypto-monnaies et les ICO au Pakistan

La banque d’Etat du Pakistan estime que l’investissement dans les crypto-monnaies est bien trop risqué. « La volatilité et l’instabilité des prix sont basées sur des spéculations, » a-t-elle annoncé. Selon une déclaration publiée le 6 avril, le trading du Bitcoin, du PakCoin (la crypto-monnaie locale), du Litecoin ainsi que d’autres crypto-monnaies, est illégal.

« Les monnaies / les pièces / les tokens virtuels comme le Bitcoin, le Pakcoin, l’OneCoin, le DasCoin, le Pay Diamond etc., ne sont pas reconnus comme une monnaie légale et la SBP n’a pas autorisé une personne ou une entité à émettre, vendre, acheter, échanger ou investir dans de telles devises au Pakistan. »

En ce qui concerne les autres banques du pays, la SBP a annoncé :

Compte tenu de ce qui précède, il est conseillé aux Banques / IFD / Banques de Micro-finances et Opérateurs de Systèmes de Paiement / prestataires de services de paiement de ne pas traiter, utiliser, trader, détenir, transférer de la valeur, promouvoir et investir dans des Devises Virtuelles et Tokens. En outre, les banques / IFD / banques de micro-finance et les OSP / PSP ne faciliteront pas la transaction entre leurs clients / titulaires de compte dans les VC / ICO de tokens.

En outre, toute personne impliquée dans la transaction de crypto-monnaies sera signalée comme suspecte. Il y aura par la suite des actions en justice prises par la Financial Monitoring Unit (FMU).

Des conséquences notables

Suite à cette annonce, les sites d’échange de crypto-monnaies au Pakistan ont commencé à se conformer au nouveau règlement. Urdubit, une bourse lancée en 2014, a annoncé qu’elle met fin à son service. Elle a pourtant été l’une des premières plateformes de Bitcoin dans le pays. Ses clients ont été prévenus par le biais de Facebook, ils doivent « retirer leurs fonds dès que possible. »

Le Bitcoin et les altcoins en général ont vu leurs prix chuter à la suite de la déclaration de la banque d’Etat. La réglementation parfois stricte sur les crypto-monnaies et les ICO à travers le monde a également contribué à cette baisse conséquente.

Que pensez-vous de l’interdiction des crypto-monnaies et des ICO de la banque d’Etat pakistanais ? Réagissez dans la section des commentaires ci-dessous pour nous faire part de votre opinion.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

 

à lire aussi :  La messagerie Kakao se lance dans la Blockchain

[Campagne de correction et d'amélioration] Lorsque vous trouvez une erreur d'orthographe, de grammaire, faute de frappe, ou une information à corriger/préciser merci de : 1. sélectionner le texte. 2. appuyer sur "CTRL + Entrée".
Une fenêtre de dialogue vous invite alors à proposer une correction.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
X