La Banque centrale du Myanmar met fin aux activités des crypto-traders

La Banque centrale du Myanmar met fin aux activités des crypto-traders

Actualités
6 juin 2020 par Clémentine

Bien qu’il n’ait pas de loi officielle interdisant les activités liées aux actifs numériques dans la République du Myanmar, la Banque centrale du pays a décidé de châtier les traders de crypto-monnaies.

Une décision largement contestée

La banque centrale du Myanmar (CBM) a récemment déclaré à travers une annonce officielle que les institutions financières ne sont plus autorisées d’accepter ou de faciliter les transactions en crypto-monnaies. Cette nouvelle mesure concerne notamment les crypto-monnaies tradées via des comptes Facebook, en l’occurrence le Bitcoin (BTC), Litecoin (LTC), Ethereum (ETH) ainsi que Perfect Money (PM).

En effet, la Banque centrale ne reconnaît pas ces actifs en tant que monnaie officielle et prévoit même de condamner à une peine d’emprisonnement ou à une amende toute personne interceptée dans le commerce de ces actifs.

Mais alors que la Banque centrale tourne le dos aux monnaies numériques et aux intervenants dans le secteur, les adeptes des crypto-monnaies sont d’avis que l’institution financière suprême n’a pas les armes légales nécessaires pour les poursuivre.

U Nyein Chan Soe Win, le PDG de la plateforme Get Myanmar, a déclaré à ce propos :

« Le CBM n’a pas interdit l’utilisation de crypto-monnaies en vertu de la loi. Il vient de publier une annonce. Comme il n’y a pas de loi officielle, on ne peut pas dire que le commerce des devises numériques est illégal. »

Besoin urgent d’un cadre légal

La réticence de la Banque centrale du Myanmar envers le commerce des crypto-monnaies dans le pays n’est pas un phénomène nouveau. L’année dernière, elle avait déjà exhorté les consommateurs à cesser de vendre des crypto-monnaies, craignant que des utilisateurs inexpérimentés perdent leur argent.

à lire aussi :  Le géant de la musique k-Pop SM Entertainment prévoit de lancer sa propre crypto-monnaie

Mais ces mesures de prévention édictées par la Banque présentent des lacunes et demeureront infructueuses, tant qu’il n’existerait pas encore de cadre juridique adéquat relatif aux crypto-monnaies au Myanmar. 

Que pensez-vous de la décision de la banque centrale du Myanmar (CBM) envers les acteurs des actifs numériques ? Partagez votre avis dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X