La Banque Centrale Européenne ne compte pas créer sa propre crypto-monnaie

La Banque Centrale Européenne ne compte pas créer sa propre crypto-monnaie

Actualités
16 septembre 2018 par Antoine

Contrairement à certaines institutions financières, la banque centrale européenne (BCE) n’a aucune intention de lancer sa propre crypto-monnaie d’après la déclaration du président Mario Draghi.

Se limiter au système financier traditionnel

Draghi a répondu aux questions du député européen Jonás Fernández en affirmant qu’un développement substantiel était encore nécessaire à technologie Blockchain. Par conséquent, la banque centrale évite toute relation avec cette industrie pour l’instant.

« La BCE et l’Eurosystem n’envisagent pas de créer une monnaie numérique de banque centrale », a-t-il expliqué.

« Néanmoins, nous analysons attentivement les conséquences potentielles de la mise en circulation d’une telle monnaie en complément des monnaies fiduciaires. »

Draghi a donné certaines précisions quant aux raisons qui ont poussé l’institution bancaire à rester en retrait vis-à-vis des crypto-monnaies.

« Les technologies susceptibles d’être utilisées pour lancer une monnaie numérique d’une banque centrale n’ont pas encore fait l’objet d’essais approfondis et doivent encore faire l’objet d’importants développements avant de pouvoir être utilisées dans un contexte de banque centrale », a-t-il affirmé à Fernández, ajoutant :

« En ce qui concerne la banque centrale qui gère les comptes individuels des ménages et des entreprises, cela impliquerait que la banque centrale entre en concurrence avec le secteur bancaire traditionnel pour les dépôts de détail et entraînerait des coûts et des risques opérationnels potentiellement importants. »

Miser sur la prudence

La BCE n’a « aucun besoin concret » de lancer une monnaie supplémentaire au sein de la zone euro. D’ailleurs la demande de monnaies fiduciaires « continue à croître » dans l’UE.

Pleinement consciente des risques liés aux crypto-monnaies, l’institution financière reste prudente. Compte tenu de la criminalité bancaire parfois associée au secteur, certains membres de l’Union Européenne sont sceptiques contrairement à d’autres pays comme la Russie et la Chine.

à lire aussi :  Nordea Bank : au cœur d'une affaire de blanchiment

La BCE et la Bank for International Settlements (BIS) ont publié un rapport conjoint en début 2018. Celui-ci a mis l’accent sur les « effets secondaires » de l’éventuel lancement d’une monnaie virtuelle. Elles recommandent une recherche approfondie afin d’avoir toutes les informations nécessaires avant toute décision relative aux crypto-monnaies.

Que pensez-vous de la position de la banque centrale européenne par rapport aux monnaies numériques ? Pensez-vous qu’elle finira par adopter la technologie Blockchain et les crypto-monnaies à l’avenir ? Faites-nous part de votre avis dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X