La Banque centrale chinoise s’oppose fermement aux crypto-monnaies face à la crise actuelle

La Banque centrale chinoise s’oppose fermement aux crypto-monnaies face à la crise actuelle

Actualités
28 mars 2020 par Océane

L’instabilité économique causée par la pandémie du coronavirus inquiète au plus haut point les acteurs du marché financier. A l’heure actuelle, tous les indicateurs boursiers sont aux rouges, prédisant un avenir sombre pour la finance internationale d’ici quelques semaines. Face à cette descente aux enfers, certaines institutions financières comme la Banque de Chine continuent cependant de poser des balises contre les alternatives numériques, qui représentent pour beaucoup une issue de secours.

La Banque de Chine signe sur sa position anti-crypto

La banque centrale chinoise a été l’une des toutes premières institutions à poser son veto contre l’adoption des crypto-monnaies comme moteur économique dans le monde. Appréhendant une monté de piratages et de blanchiment d’argent issus de cette technologie, elle a notamment convaincu les autorités de poser les balises contre l’exploitation de ce secteur, et ce, jusqu’à lancer une véritable campagne anti-crypto dans tout le territoire.

La place des crypto-monnaies dans l’économique nationale chinoise a pourtant mué depuis l’apparition du virus Covid-19. En effet, les mesures prises par les gouvernants sur la mobilité ont engendré une attraction croissante vers des monnaies numériques en vue de compenser la faille au niveau des transactions. Ceci étant, la Banque de Chine persiste à contrer cette idée en lançant récemment une publication anti-crypto intitulée « 3.15 Protection des droits et intérêts de consommation financière » sur WeChat.

Les crypto-bourses demeurent dangereuses même en période de crise

Écartant les perspectives « pratiques » des crypto-monnaies en tant qu’alternative de paiement, le message de la Banque de Chine s’est focalisé sur les risques d’arnaques auxquelles sont exposés les investisseurs ayant affaire au service des crypto-bourses citant :

 » Tout d’abord, le nombre de transactions frauduleuses avec des bots est sérieux. Le taux de rotation moyen des trois principaux sites d’échange de devises numériques à l’étranger est beaucoup plus élevé que celui des sites d’échange sous licence étrangers « 

Par ailleurs, les crypto-bourses recourent souvent à des effets de levier exagérés, entraînant ainsi la manipulation du marché suite à un gonflement des volumes d’échange. Et le problème de blanchiment d’argent reste le plus grand souci que les acteurs du secteur peinent à résoudre.

à lire aussi :  Geco.one, le lien entre expérience et liquidité

Que pensez-vous de ce nouveau message d’avertissement de la Banque de Chine concernant l’utilisation des crypto-monnaies en période de crise ? Donnez votre avis dans la section commentaires.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X