Avast conforte les risques de Cryptojacking sur les Smartphones et les périphériques IoT


Le cryptojacking est un facteur de risque pour les Smartphones et les dispositifs IoT (ou IdO : internet des objets), d’après la firme mondiale de la sécurité Avast. L’entreprise a démontré ses propos, grâce à avec l’exemple de l’exploitation minière du Monero cette semaine, lors de la conférence RSA 2018.

Le minage de crypto-monnaies pose énormément de problèmes

Ondrej Vlcek, directeur technique d’Avast

La firme tente de démontrer à ses utilisateurs, les conséquences de l’extraction malveillante des crypto-monnaies. Celle-ci peut affecter autant leur vie privée que la performance de leurs appareils infectés. Ondrej Vlcek, le directeur technique, vice-président exécutif et directeur général d’Avast, a accordé une suite d’explications à Business Wire :

Avec la croissance du paysage de l’IdO, les utilisateurs de PC ne sont plus les seules victimes du minage de crypto-monnaies des logiciels malveillants. Maintenant, les appareils IdO et les Smartphones sont tout aussi facilement détournés et transformés en machines de minage – et peu importe si vous possédez ou non une crypto-monnaie.

Afin de gagner la confiance de ses utilisateurs, Avast a invité les visiteurs à son stand. Ils ont participé à un défi de minage de crypto-monnaies avec leur propre Smartphone. Les individus impliqués ont exploité le Monero sur leur appareil, ce qui leur permet d’être témoins des effets du minage de crypto-monnaies en temps réel. La batterie étant l’une des conséquences les plus visibles dans de brefs délais, ils ont besoin d’une alimentation fournie par une banque d’énergie. Leur batterie s’épuisera inévitablement en beaucoup moins de temps qu’elle ne le ferait normalement.

Le logiciel malveillant fonctionne discrètement en arrière-plan sur l’appareil mobile ou IdO, de telle façon qu’il est difficile de l’identifier. Il pourrait contribuer à la baisse de performance des applications et des gadgets, l’appareil serait alors défectueux. La puissance de calcul nécessaire à l’exploitation minière des crypto-monnaies entraîne des factures d’énergie élevées, des performances médiocres et une durée de vie beaucoup plus courte. Cela peut également engendrer une atteinte à la protection des données personnelles.

Une démarche nécessaire

Avast a effectué des recherches sur les risques encourus par le minage de crypto-monnaies en mars dernier. Ils sont largement méconnus du grand public. Sur 2 300 utilisateurs d’ordinateurs interrogés, un quart n’avaient pas connaissance de ce qu’étaient les crypto-monnaies. Deux sur cinq ne savaient pas que les logiciels malveillants pouvaient extraire les monnaies virtuelles. Vlcek a développé la recherche et l’expérience de son entreprise, il a ainsi commenté :

C’est le genre de logiciel malveillant qui peut s’exécuter tranquillement en arrière-plan de n’importe quel dispositif intelligent. Notre espoir chez Avast est de dissiper les mythes et d’éduquer les utilisateurs sur les risques réels que présente le minage de crypto-monnaies, pour les données personnelles et la performance des appareils.

Les cas d’appareils utilisés pour extraire les crypto-monnaies sans le consentement de leurs utilisateurs ont augmenté ces derniers temps. Symantec a récemment publié son rapport sur les menaces de sécurité Internet. Il a identifié le problème comme étant l’un des plus rapides de l’industrie de la sécurité. Leurs chercheurs estiment qu’il y a eu une augmentation de 8 500 % du nombre d’exemples détectés sur les ordinateurs. Compte tenu de ces chiffres, les efforts d’Avast pour faire passer le mot aux visiteurs sur leur stand au RSA 2018 pourraient bien être une prédication aux convertis, mais il s’agit certainement d’un pas vers la bonne direction.

à lire aussi :  [Étude] 1/3 de la génération Z achètera des crypto-monnaies en 2018

Êtes-vous convaincu des risques de minage de crypto-monnaies sans votre consentement sur votre propre Smartphone ? Faites-nous part de votre avis dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...
Continuez la discussion :
Likez notre page Facebook, et inscrivez-vous au groupe Facebook. Suivez notre compte Twitter.
[Campagne de correction et d'amélioration] Lorsque vous trouvez une erreur d'orthographe, de grammaire, faute de frappe, ou une information à corriger/préciser merci de : 1. sélectionner le texte. 2. appuyer sur "CTRL + Entrée".
Une fenêtre de dialogue vous invite alors à proposer une correction.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
X