Australie : un ex-sénateur rejoint le secteur de la Blockchain

Australie : un ex-sénateur rejoint le secteur de la Blockchain

Actualités
21 décembre 2019 par Xavier

Après avoir démissionné du Sénat pour rejoindre Responsible Wagering Australia, le groupe de lobbying australien œuvrant dans l’industrie du jeu en ligne sous licence, Stephen Conroy, revient sur le devant de la scène en entreprenant cette fois-ci  dans l’industrie de la Blockchain.

Un poste bien placé dans une entreprise de Blockchain

L’ancien ministre australien de la communication et de l’économie numérique présidera apparemment le conseil consultatif de Day By Day, une société Blockchain axée sur l’assurance, basée à Melbourne.

En profondeur, Day By Day est une entreprise qui se spécialise dans la création de plateformes blockchainisées pour la gestion des actifs. Cette plateforme a pour rôle de perfectionner les services d’inventaire et de réclamation auprès des prestations d’assurances.

Conscient des responsabilités qui lui incomberont prochainement, Conroy a annoncé les défis majeurs liés aux réclamations frauduleuses et à la sous-assurance, des défis qui affecteraient à la fois les clients et les assureurs.

Selon lui, un registre des actifs basés sur la Blockchain se présenterait finalement comme un projet bénéfique, puisqu’il améliorerait à la fois la satisfaction client et l’industrie en général.

Une mauvaise réputation dans le secteur de la communication

Conroy avait été qualifié comme un « méchant de l’Internet » en 2009, après avoir occupé le poste de ministre des communications. Ce titre lui a été assigné parce qu’il a soutenu un projet de loi visant à filtrer Internet en vue de réprimer la pornographie juvénile en ligne.

Par ailleurs, si cette loi avait été appliquée à l’époque, les autorités du pays auraient forcé tous les FAI (Fournisseurs d’Accès Internet) à bloquer les documents hébergés sur les serveurs jugés illégaux et inacceptables par l’Australian Classification Board.

à lire aussi :  Tim Draper investit près de 823 000 dollars dans le projet Blockchain "Aragon"

Miraculeusement, le texte n’a pas obtenu gain de cause, suite à l’unanimité des critiques portées sur la censure sur Internet.

Que pensez-vous du nouveau poste de Stephen Conroy ? Faites-nous part de votre avis dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X