Les anciens employés de The Denver Post créent un journal basé sur la Blockchain

Les anciens employés de The Denver Post créent un journal basé sur la Blockchain

Actualités
22 juin 2018 par Antoine

Les anciens reporters et rédacteurs aguerris de The Denver Post ont quitté le média à cause des conflits interpersonnels survenus dans l’environnement de travail. Ils envisagent aujourd’hui de lancer un nouveau média local, en partenariat avec une startup Blockchain new-yorkaise nommée Civil Media Company.

Du journalisme basée sur la technologie Blockchain

Civil Media Company, soutenu par ConsenSys – une entreprise exploitant la technologie Blockchain fondée par le co-fondateur d’Ethereum, Joseph Lublin – prévoit d’émettre le token CVL prochainement, afin de soutenir financièrement les groupes médiatiques nouvellement formés.

Les anciens employés de The Denver Post ambitionnent de créer un journal local en ligne baptisé The Colorado Sun. Ce dernier utilisera la technologie Blockchain par le biais de Civil Media Company pour stocker les bases de données.

Larry Ryckman, l’un des ex-rédacteurs en chef du média a réuni l’équipe composée de cinq journalistes dont Kevin Simpson, John Ingold, Tamara Chuang, Jennifer Brown et Jason Blevins et deux rédacteurs en chef, Eric Lubbers et Dana Coffield.

The Colorado Sun, c’est avant tout une équipe de journalistes appuyée inconditionnellement par la communauté et axée sur le journalisme d’investigation, d’explication et de narration pour un État en pleine évolution. Les publications ne comporteront aucune publicité d’après le site internet de l’entreprise.

Une indépendance éditoriale

Une fois le token CVL lancé, les acheteurs pourront déterminer si les sites internet répondent aux normes de journalisme de Civil. Cette démarche offre d’une certaine manière, des parts de propriété au public souligne Matthew Ile, le PDG de Civil Media Company.

à lire aussi :  Monster prévoit une ICO de 300 millions de dollars

Par conséquent, le pouvoir sera partagé, ce qui n’a pas été le cas chez The Denver Post.

Le fonds de couverture new-yorkais Alden Global Capital a pris le contrôle de The Denver Post en 2013 après avoir acquis sa société mère, MediaNews Group. Il l’exploite par le biais de sa filiale Digital First Media. Cela a créé des tensions monstres au sein de l’entreprise, une situation qui s’est dégradée au fil des années.

« Aucun de nous ne voulait continuer à démanteler la salle de rédaction de The Denver Post, »a déclaré Ryckman. « Denver mérite un propriétaire de journal qui soutient sa rédaction. Si Alden n’est pas disposé à faire du bon journalisme ici, il devrait vendre le journal à ceux qui le feront, » ont publié les employés de The Denver Post dans une section d’opinion spéciale du dimanche en avril. Cette dernière manifestation du désaccord entre Alden et les rédacteurs a annoncé le début de plusieurs licenciements.

Avec la création d’une page sur le site internet dédié à la collecte de fonds Kickstarter, The Colorado Sun espère amasser 75 000 $ le mois prochain. La collecte atteint les 84 039 $ au moment de la rédaction.

La déclaration sur la page Kickstarter se lit comme suit :

« Les nouvelles locales sont en crise. À une époque où les fonds spéculatifs et les milliardaires font trop souvent appel aux services, il existe une nouvelle opportunité pour les gens d’aider la couverture des faits locaux à se maintenir. »

Que pensez-vous de l’initiative Blockchain des anciens employés de The Denver Post ? Faites-nous part de votre avis dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X