La 17ème version du logiciel Bitcoin Core sera publiée le 8 septembre

La 17ème version du logiciel Bitcoin Core sera publiée le 8 septembre

Actualités
7 septembre 2018 par Antoine

L’utilisation du Bitcoin peut être rebutante même avec les meilleurs outils. Bitcoin Core est actuellement en phase de transition pour mettre en œuvre des solutions d’évolutivité haut de gamme. Il s’agirait de la 17ème version du logiciel. Toute une série de nouvelles fonctionnalités vont s’ajouter grâce à cette mise à jour, notamment l’amélioration du portemonnaie numérique par défaut du logiciel et le stockage des clés privées de Bitcoin.

Un nouveau « langage »

La prochaine mise à niveau du logiciel Bitcoin Core devrait inclure un nouveau langage proposé par Peter Wuille – le développeur connu pour ses apports innovants, dont Segregit Witness (SegWit).

L’introduction linguistique vise à ajouter des données supplémentaires à des clés existantes.

C’est une alternative « saine » au système de « compte » actuel, d’après Andrew Chow, un contributeur populaire de Bitcoin Core. Les utilisateurs devraient pouvoir étiqueter leurs comptes comme « épargne » ou « don ». Aussi, l’introduction du nouveau langage permettra le déplacement des clés d’un portemonnaie à un autre en conservant les informations intactes.

L’utilisation antérieure des comptes a toujours été problématique, les changements de portefeuilles portaient parfois à confusion sur ce qu’on pouvait ou ce qu’on ne pouvait pas débloquer. Grâce à cette nouvelle version, le langage implémente un système de clé dynamique, qui permet de déplacer une même clé d’un portefeuille à un autre, évitant les manœuvres fastidieuses pour les utilisateurs.

Chaque clé étant spécifiée par une étiquette qui décrit de manière claire et précise ce qu’elle peut débloquer, cette initiative changera complètement la façon dont les utilisateurs voient et utilisent les portefeuilles numériques. Pour définir simplement ce qui a changé, il faut penser à la praticité d’un langage qui transpose la programmation d’un portefeuille vers une autre, et automatiquement sans que l’utilisateur n’ait besoin d’installer ou de reconfigurer quoi que ce soit, c’est clairement la rapidité et la facilité apportées aux usagers.

Les développeurs s’attendent à ce que le langage puisse trouver son chemin dans la base de code au cours des futures mises à jour du logiciel.

Des transactions Bitcoin partiellement signées (PSBT)

La nouvelle version du logiciel compte d’autres changements intéressants, dont le PSBT ou Partially Signed Bitcoin Transaction. La particularité du portefeuille Bitcoin Core, comme ses prédécesseurs (les versions antérieures dont BitcoinQT), c’est sa fonctionnalité sécurisée qui consiste à télécharger l’entière Blockchain (l’ensemble des blocs) pour que chaque utilisateur soit un « full client « , c’est-à-dire un membre de plus qui renforce la confiance et le contrôle des données. Cependant, ce système requiert une ressource considérable et nécessite un laps de temps énorme pour exécuter les transactions (vu le nombre de clients actuels). C’est dans cette perspective que le Bitcoin Improvement Proposal 174 ou BIP a été installée dans la nouvelle mise à jour, afin d’offrir aux utilisateurs d’effectuer des transactions hors ligne, qui autorisent la pré-signature avant de les enregistrer sur l’ensemble des nœuds, via la fameuse PSBT.

à lire aussi :  Les gagnants du sondage de la conférence BlockShow Europe 2018 ont été annoncés

La norme BIP 174 touche également la fonctionnalité des portefeuilles physiques comme Trezor ou Ledger. Ceux-ci sont bien conçus pour éviter les piratages informatiques et les bugs du système en ligne (en gardant les clés dans un boitier électronique personnelle). Cependant, ils ne fournissent pas un meilleur service au niveau de l’accessibilité, de sorte que chaque matériel utilise un logiciel propre non compatible avec d’autres (le cas de Trezor qui n’utilise que Electrum par exemple). BIP 174 rattrapera le coup avec une prise en charge des différents portefeuilles matériels (code non confirmé), ce qui mettra sûrement un point final sur la question pratique qui différencie le portefeuille physique et le portefeuille en ligne.

Par ailleurs, Andrew Chow a affirmé que le logiciel Bitcoin Core offre un moyen beaucoup plus sûr d’utiliser le Bitcoin. Selon lui :

« PSBT permettra à Bitcoin Core de supporter plus facilement les portefeuilles matériels et d’avoir les meilleures configurations de portemonnaies hors ligne. Je travaille actuellement sur le support de portefeuille matériel pour Bitcoin Core en utilisant le PSBT. Les portefeuilles du SPV comportent des risques pour la vie privée et potentiellement pour la sécurité, car ils nécessitent la présence d’un intermédiaire pour effectuer la vérification de la Blockchain. Par contre, une fois que Bitcoin Core prend en charge les portemonnaies matériels, les utilisateurs pourront utiliser sa Blockchain à la place, et comme elle dispose d’un nœud complet, l’utilisateur n’a pas besoin de compter sur une tierce personne pour vérifier que tout a été correctement effectué. »

D’ailleurs, le changement de code devrait mettre en place les transactions de Bitcoin partiellement signées et donner un coup de pouce aux fonctions de confidentialité de la crypto-monnaie phare et des contrats intelligents.

« Le PSBT facilite également les choses comme les multitags et les CoinJoins. »

Un portemonnaie dynamique

Outre le nouveau langage et le PSBT, d’autres mises à niveau accompagnent le changement de code du logiciel Bitcoin Core.

à lire aussi :  Zcash : la mise à jour Sapling attendue aujourd'hui le 29 octobre !

La création d’un portemonnaie numérique dynamique en fait partie. Les développeurs seront alors libres de charger, décharger et créer des portefeuilles lorsque le logiciel sera en cours d’exécution. D’ailleurs, les développeurs ne cachent pas leurs optimistes quant à cette amélioration.

« Il y a quelques versions [de ça], nous avons introduit la possibilité d’utiliser plusieurs portemonnaies dans Bitcoin Core. Cependant, il fallait pour cela démarrer le Bitcoin Core configuré pour plusieurs portefeuilles. Maintenant, on peut charger, décharger et créer des portefeuilles quand le logiciel est déjà en marche », a déclaré Chow.

La sélection des crypto-monnaies pourrait également apporter une amélioration considérable à l’évolutivité du réseau en général, ce qui réduira les frais de transaction par la même occasion. C’est une méthode rénovée, potentiellement meilleure que l’ancien algorithme. Bien que le code principal de cette fonctionnalité ait été ajouté il y a 6 mois, il y aura certains réglages au niveau des mesures de confidentialité dans la 17ème version.

Les modifications restantes seront décrites en détail dans les notes de la version finale. Ils seront divulgués en même temps que le dernier code testé.

Malgré l’enthousiasme avéré des développeurs, ces mises à niveau peuvent paraître minimes. Peu de personnes utilisent Bitcoin Core. Ce logiciel a besoin de 200 Go soit la taille d’un ordinateur portable, et le téléchargement de la Blockchain prend un certain temps.

Pourtant, les mises à niveau ne visent qu’à faire en sorte que le code soit simple à utiliser et à configurer. Un jour, quiconque voudra se pencher sur ce code pourra le faire en toute facilité.

Que pensez-vous des mises à jour du logiciel Bitcoin Core ? Réagissez dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X