Une université américaine tente de résoudre le problème d’évolutivité des crypto-monnaies

Une université américaine tente de résoudre le problème d’évolutivité des crypto-monnaies

Actualités
21 août 2018 par Antoine

L’évolutivité s’avère être un problème délicat pour les transactions de crypto-monnaies, le Bitcoin (BTC) en particulier. Si la technologie Blockchain peut boulverser les industries, la modularité devrait être à la hauteur. Malheureusement, le défi est loin d’être relevé. Pendant que les services de paiements traditionnels traitent des milliers de transactions par seconde, le Bitcoin n’en fait que cinq à sept.

Une nouvelle solution au problème d’évolutivité du Bitcoin

Une équipe de recherche à l’université Northwestern, dans l’Illinois, aux États-Unis, affirme que l’un des plus grands désagréments auxquels fait face le Bitcoin est celui de l’évolutivité. Des solutions innovantes ont alors été présentées le 15 août par l’équipe en question.

Il est vrai que le problème d’évolutivité touche un grand nombre de crypto-monnaies. Néanmoins, Northwestern n’a publié que les résultats s’affairant à la plus importante monnaie virtuelle pour l’instant.

En collaboration avec la société spécialisée dans l’amélioration des itinéraires de transactions des crypto-monnaies, BloXroute Lab, le groupe de recherche comprend des étudiants et des membres du corps professoral.

La solution devrait autant préserver le caractère décentralisé du Bitcoin qu’améliorer l’évolutivité. Sarit Markovich, un stratégiste de la Kellogg School of Management, a pourtant déclaré le contraire.

« Lorsque vous regardez deux réseaux comme le Bitcoin et une Banque Centrale, l’un est centralisé et l’autre ne l’est pas. Si nous voulons que le Bitcoin prenne de l’ampleur, nous devons faire des compromis, ce qui signifie que nous devons atteindre un certain niveau de centralisation », a-t-il expliqué.

Le « bloc compressé »

Avec la création d’une structure de bloc compressé, l’université Northwestern aborde le problème de l’évolutivité. Cela devrait faciliter l’envoi des plus petits espaces de stockage sur le réseau sans pour autant compromettre les données envoyées.

à lire aussi :  L'Indonésie va lancer le "Roupie numérique"

BloXroute explique le processus transactionnel actuel en le comparant à un « goulot d’étranglement. » Le nœud de synchronisation serait amélioré avec deux mécanismes distincts.

Dans un premier temps, le traitement de la mise en cache à l’échelle du système – permettant une propagation plus rapide des transactions.

Ensuite, l’utilisation d’un système de « cut-route  » qui facilite la transmission plus rapide des blocs sur le réseau.

« Nous savons qu’il existe théoriquement un moyen d’améliorer l’évolutivité, en créant un certain niveau de centralisation, mais cela ressemblerait quand même à un réseau décentralisé. Nous obtenons de bons résultats », a ajouté Markovich.

Alors que Visa et Mastercard fournissent des efforts notables dans le domaine des transactions financières, le Bitcoin est au point mort. Il a été créé il y a une dizaine d’années, mais ne gère que cinq à sept transactions par seconde.

Il semble que le caractère anonyme, la décentralisation et la gouvernance de masse perdent de plus en plus leurs importances. Si l’application ne s’adapte pas rapidement à l’échelle, il se peut que les technologies émergentes soient moins utiles qu’elles ne paraissent.

Pensez-vous que la centralisation est une bonne idée pour lutter contre les problèmes d’évolutivité ? Réagissez dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, avmoyenne 3,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X