Un promoteur de la Fondation d’Ethereum propose un fonds d’assurance des contrats intelligents

Un promoteur de la Fondation d’Ethereum propose un fonds d’assurance des contrats intelligents

Actualités
1 mai 2018 par Océane

Alex Van de Sande, un promoteur de la Fondation d’Ethereum, a proposé un pool d’assurance. Selon ses dires, cette nouvelle pratique atténuera le risque de fractionnement du réseau découlant du désir de récupérer des fonds gelés, en raison de fautes de code dans les contrats intelligents.

« Créer un contrat de récupération avec un fonds d’assurance dédié, réduirait l’incitation d’une personne ou un groupe. Par exemple, les propriétaires de plus de 320 millions de dollars d’ETH qui ont été rendus inutilisables après que la bibliothèque de contrats de porte-monnaie à signatures multiples de Parity se soit auto-détruite. Il aurait fallu poursuivre un fork contentieux pour récupérer tout ou une partie de la valeur perdue à cause du bug, » a écrit Van de Sande, le chef d’équipe du navigateur Mist, dans un blog.

Le fonctionnement du système

Les Ether seront bloqués dans un contrat de récupération durant une période prédéterminée de quelques années. Les développeurs pourront assurer leurs contrats intelligents de cette manière. Tout travail méritant salaire, ils recevront de ce fait, un nombre équitable de « tokens recover-ether » en échange et seront libres de les conserver ou de les vendre aux spéculateurs.

Les détenteurs auraient la possibilité de récupérer leurs tokens pour un pourcentage équivalant au fonds du pool si l’Ether assuré par les contrats devient gelé – les piratages et autres tentatives criminelles pendant que les tokens conserveront leur liquidité, ne seront pas couverts par le fonds. Le fonds du pool équivaut à 90%, les 10% restants financeront le fonds d’assurance général de tous les tokens.

à lire aussi :  Rapport : les entreprises ont du mal à déployer la Blockchain au sein de leur structure

Si les années de blocage passent sans qu’aucun processus de recouvrement n’ait été initié, les tokens de récupération vont être automatiquement détruits. L’émetteur pourra réceptionner son Ether verrouillé. En ce qui concerne les bénéfices, la vente des tokens de récupération assurera leurs existences.

Le contrat de récupération serait régi par des détenteurs de tokens. Ces derniers pourraient voter sur certaines décisions comme les contrats que le fonds devrait assurer.

Quelques points fortuits

Toutefois, il pourrait y avoir des obstacles à la récupération des tokens. Les gouvernements qui réglementent les crypto-monnaies peuvent classer les tokens en tant que titres.

La proposition de Van de Sande renferme cependant un élément controversé. Il s’agit du lancement de fonds avec plus de 513 000 ETH passif, et ce, en émettant des tokens de recouvrement aux victimes de faute de code dans la bibliothèque de contrats multi-signatures de Parity.

En plus d’atténuer le risque d’une scission litigieuse du réseau, Van de Sande soutient que cette action transformerait les victimes – un groupe qui comprend plusieurs des meilleurs développeurs d’Ethereum – en parties prenantes dans le nouveau fonds. Ceci, à son tour, donnera probablement au pool une plus grande chance de gagner en popularité lorsqu’elle aura été lancée.

Que pensez-vous de la proposition d’Alex Van de Sande pour un nouveau fonds d’assurance des contrats intelligents ? Faites-nous savoir dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X