[interview] Le président de France Blocktech parle de sa route vers le succès

[interview] Le président de France Blocktech parle de sa route vers le succès

Actualités
4 juillet 2018 par CanardCoinCoin

«J’essaie de créer un écosystème qui soit bénéfique à tout le monde, de manière transparente et ouverte», explique le président de France Blocktech et conférencier de Blockchain & Bitcoin Conference France, Laurent Leloup.

Cette interview intervient entre :

Blockchain & Bitcoin Conference France – un événement à Paris, dédié aux technologies blockchain et crypto-monnaies. La conférence réunira des experts des crypto-sociétés leader pour discuter de la régularisation des crypto-monnaies, ICO et envisager l’avenir de la blockchain française.

Laurent Leloup est un expert dans le domaine financier avec 25 ans d’expérience, consultant pour les ICO et entrepreneur. Il a fondé la société Chaineum et a été l’un des co-fondateurs de France Blocktech. Le spécialiste sera speaker à Blockchain & Bitcoin Conference France et va parler de l’utilisation de la blockchain dans les sphères industrielles et publiques. Lors de l’interview, Laurent a partagé l’histoire de son succès. Il a raconté comment sa carrière a débuté, pourquoi il a choisi la blockchain et comment il a réussi à gérer plusieurs entreprises.

Interviewer : Conférence Blockchain & Bitcoin France (BCF)

Interviewé : Laurent Leloup, CEO de Chaineum et président de France Blocktech (LL)

BCF : Nous savons que vous avez 25 ans d’expérience dans le domaine financier. Quel a était le point de départ pour vous ?

LL : Ma carrière a commencé en 1991 dans le domaine de la gestion du risque et du crédit client. En 2007, je lançais un magazine en ligne Finyear.com, et c’est seulement après quelques années que j’ai découvert la blockchain et le bitcoin

BCF : Comment avez-vous commencé avec la blockchain? Qu’est qui vous a aidé à comprendre que les technologies décentralisées avaient un avenir et déterminaient l’orientation de votre activité ?

LL : Comme beaucoup d’autres personnes, j’ai entendu parler de la technologie blockchain grâce à l’émergence du bitcoin en 2008-2009. Etant fondateur de FinYear.com, j’ai reçu de nombreuses questions sur le Bitcoin, et me suis donc intéressé à ce sujet afin d’essayer de l’expliquer à nos lecteurs. Plus j’en apprenais sur ce sujet, plus je le comprenais bien, d’abord d’un point de vue technique, puis social. J’ai rapidement réalisé le potentiel de la blockchain et des crypto-monnaies.

à lire aussi :  Le géant chinois Bitmain développe une installation minière aux Etats-Unis

BCF : Vous êtes fondateur et PDG de deux sociétés de conseil dans le domaine de la blockchain et deux organisations impliquées dans les actualités financières. Comment réussissez-vous à combiner la gestion de ces sociétés ?

LL : Nous travaillons dans un nouveau domaine qui permet de créer beaucoup de choses ! J’aime faire des choses dans des domaines adjacents. Ces entreprises sont interconnectées. J’essaie de créer un écosystème qui puisse bénéficier à beaucoup de gens, de manière transparente et ouverte. La transparence est l’une des caractéristiques de la blockchain. Heureusement, j’ai réussi à construire une solide équipe de professionnels compétents, pour le moment il y a environ 20 personnes. Chaque jour, elles m’aident à créer cet écosystème des ICO, de la blockchain et des crypto-assets.

BCF : Votre société Chaineum est la première « ICO Boutique ». Était-il difficile de créer la société Chaineum.

LL : L’ouverture de la société Chaineum en France n’a pas été trop difficile, parce que nous avons été les premiers sur le marché. Nous avons contribué à la mise en œuvre de la première opération ICO 100% française Domraider en 2017, et nous avons réussi à collecter plus de 35 millions d’euros. Je pense que pendant les 3-4 dernières années, il est devenu clair que la technologie de la blockchain peut changer la société, et créer un monde meilleur. La création de la société Chaineum est un développement logique des événements pour moi et les gens autour de moi : aider les entreprises à recevoir le soutien et le financement de personnes partout dans le monde, quel que soit leur âge, leur condition sociale, mais toujours dans le respect de la loi. Étant le premier, nous faisons face à de multiples défis. Nous sommes des explorateurs du 21ème siècle !

Blockchain, la révolution de la confiance

BCF : Comment l’idée d’écrire le livre « Blockchain, la révolution de la confiance » est-elle apparue  ? Quelle était l’inspiration ?

à lire aussi :  Le président sud-africain Ramaphosa propose une devise africaine unique et peut-être une crypto-monnaie

LL : Comme je l’ai dit, j’ai commencé à écrire sur la blockchain autour de 2015. Après quelques mois d’études de la blockchain, j’ai organisé deux conférences sur le sujet en France fin 2015. A cette époque, le besoin d’information sur la blockchain, le Bitcoin, et la crypto-monnaie était très élevé. C’est également l’une des raisons pour lesquelles j’ai créé l’association française France Blocktech en 2016, et Blockchain Valley. Je crois vraiment que la blockchain est une technologie pour tous, et j’ai bien sûr eu l’idée d’écrire un livre à ce sujet. C’est ainsi qu’est né mon livre « Blockchain, la révolution de la confiance ».

Cet événement est organisé par la société internationale Smile-Expo, qui met en oeuvre la série de conférences Blockchain & Bitcoin Conference à travers le monde.

Elle rassemblera des experts dans l’industrie blockchain, ainsi que les sociétés et les start-ups qui présenteront leurs projets devant le public. L’événement offrira la possibilité de réseauter, où vous pouvez trouver de nouveaux partenaires et de faire connaissance des amateurs de la blockchain. En savoir plus sur la conférence qui aura lieu le 18 juillet 2018 à Paris.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X