Piratage de Cryptopia : la police néo-zélandaise continue son enquête

Piratage de Cryptopia : la police néo-zélandaise continue son enquête

Actualités
13 février 2019 par Antoine

Le centre de presse de la police de Nouvelle-Zélande a diffusé un communiqué sur l’évolution des enquêtes concernant le piratage de la crypto-bourse « Cryptopia », qui a notamment fait perdre beaucoup d’argent à la société et à ses clients. La police annonce une enquête complexe mais progressive.

L’enquête progresse

Difficile de faire face à un vol lorsqu’il s’agit d’enquêter sur un secteur non réglementé. Dans un communiqué de presse publié par le centre de presse de la police, les enquêteurs du piratage de la crypto-bourse Cryptopia ont déclaré la difficulté de cette affaire. Ils parlent ainsi d’une enquête qui « progresse sur plusieurs fronts », étant donné la diversité des éléments à étudier.

Toutefois, l’affaire évolue positivement d’après la police, et que ses enquêtes seront clôturées dans les bureaux de Cryptopia à Christchurch à la fin de cette semaine.

Pour l’heure, la police n’a pas manqué d’interpeller d’autres « professionnels » du secteur pour affiner les recherches.

Du fil à retordre pour la police

Aussi bien que l’enquête évolue, la police néo-zélandaise ne cache pas la complexité de l’affaire.

« L’objectif est d’identifier les auteurs de l’infraction et de récupérer la crypto-monnaie volée », annonce l’inspecteur Greg Murton avant de continuer :

« Il s’agit d’une enquête complexe impliquant le vol de crypto-monnaie dans un environnement non réglementé. Cette enquête devrait prendre beaucoup de temps à résoudre en raison de la complexité de l’environnement cybernétique. »

Avec l’appui des spécialistes venant des quatre coins du monde, l’évolution de l’enquête devrait s’accélérer pour atteindre l’auteur du vol, qui rappelons le, a pu soutirer 16 millions de dollars en Ethereum (ETH).

à lire aussi :  La Blockchain remplacera la technologie existante, selon Lori Beer de JP Morgan

Piratage qui pourrait peut-être être l’oeuvre d’un des 2 groupes auteurs des principaux hacks de l’écosystème des crypto-monnaies.

Que pensez-vous de ce communiqué de presse de la police néo-zélandaise ? Donnez-nous votre avis dans la section des commentaires.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X