Le PDG de Shapeshift affirme que la technologie Blockchain prend le contrôle du monde

Le PDG de Shapeshift affirme que la technologie Blockchain prend le contrôle du monde

Actualités
12 juin 2018 par Océane

Erik Voorhees, le PDG de ShapeShift, est un grand passionné des crypto-monnaies et de la Blockchain depuis l’époque où le Bitcoin ne valait que 5 $. Il a profité d’un entretien avec Caroline Hyde de Bloomberg pour partager son avis sur le sujet.

L’accent sur la régulation des crypto-monnaies

Voorhees espère que les réglementations autour du Bitcoin et des altcoins soient moins strictes, car les technologies émergentes peuvent clairement faire la différence à l’avenir.

« La régulation du marché des crypto-monnaies n’est pas nécessaire, » a-t-il affirmé. « Beaucoup de choses sont nuisibles, particulièrement dans le domaine de la finance, » ce qui amène le PDG de ShapeShift à dire que « l’argent doit être libéré et libre. Les crypto-monnaies sont décentralisées par nature. Ce sont des alternatives aux monnaies fiduciaires. Dans ce cas, la concurrence est en train de se produire, ce qui est une bonne chose. »

En admettant que les monnaies numériques puissent désormais rivaliser entre elles, Voorhees met l’accent sur cet aspect pour démontrer la détermination dont font preuve certaines pour se hisser en tête du classement.

« Il y a énormément de projets sur le marché des crypto-monnaies, beaucoup d’entre eux sont inenvisageables, d’autres sont bien intentionnés, mais vont échouer pendant que certains vont réellement finir par changer le monde. »

« Les réglementations n’ont rien à voir avec la fraude ou le vol »

L’animatrice Caroline Hyde a demandé à Voorhees s’il croyait que la régulation du marché des monnaies numériques pouvait aider à identifier les escroqueries et les fraudes. Le grand partisan des crypto-monnaies a affirmé que non. La régulation devrait « prévenir la fraude et le vol, » nul besoin d’en faire « mille pages. »

« La plupart des réglementations n’ont rien à voir avec la fraude ou le vol … elles s’appliquent au contrôle du comportement des adultes consentants et certains d’entre eux sont très problématiques, » a ajouté Voorhees.

Un exemple a illustré cela au cours de l’entrevue. La question de licence a incité de nombreuses crypto-bourses à quitter la ville de New York.

Quant à ShapeShift, son système « protège les consommateurs … sans encourir des risques élevés, » souligne Voorhees.

Afin de satisfaire ses clients, la société a créé une plateforme de trading sécurisée et rapide.

à lire aussi :  Kidnappé, le dirigeant de la place de marché Exmo est toujours recherché

L’entreprise a envisagé une collecte de fonds par l’intermédiaire d’une Initial Coin Offering (ICO) à un moment donné. Cependant, elle a abandonné cette idée afin de créer un conseil formel et des partenariats avec des professionnels.

Voorhees a conclu en évoquant les confusions qui planent encore et devraient faire l’objet d’une discussion – comme la question « si un Security Token (ndlr : Un Jeton comme un Titre fiancier) est valide ou non. »

Etes-vous du même avis qu’Erik Voorhees, l’éternel optimiste des crypto-monnaies ? Dites-nous dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X